/ InsidersActualité

[CONFIDENTIEL] Google, Aravati et Teaminside, France Digitale, décret Montebourg et Bruno Le Maire, Uber…

#eSanté : une IA de Google est capable de détecter les risques de maladies cardiaques dans le blanc de vos yeux

On connaissait déjà l’Apple Watch en capacité de détecter un rythme cardiaque anormal avec une précision de 97%, voici désormais une intelligence artificielle développée par Google qui est en mesure de déceler des risques de maladie cardiovasculaire. Comment ? Tout simplement en scannant l’oeil d’un patient, révèle The Verge.

Crédits : Shutterstock.

Pour en arriver à ce résultat, les scientifiques de Google et de sa filiale dédiée à la santé Verily (anciennement Google Life Sciences) ont alimenté leur algorithme de machine learning avec des photos de la rétine de près de 300 000 patients. A partir de ces images, les chercheurs ont pu identifier les similarités pour les croiser avec des paramètres clés propres à chaque patient, à savoir l’âge, le genre, la tension artérielle ou encore les antécédents cardiaques. De cette manière, les chercheurs ont pu nourrir leur algorithme pour qu’il soit capable de détecter les risques de maladies cardiaques. Cependant, bien que crédible, cette nouvelle approche de dépistage doit encore être améliorée pour être totalement efficace et précise.

#DecretMontebourg : Qu’est-ce qu’une entreprise stratégique ?

Il semble que Bruno Le Maire, ministre de l’Economie et des Finances, ait entendu les inquiétudes de France Digitale, quant à la définition du périmètre «stratégique», dans le cadre de l’extension du décret Montebourg, à des domaines comme l’intelligence artificielle, le stockage de données ou les semi-conducteurs. Le décret Montebourg soumet depuis 2014 les investisseurs étrangers à l’obtention d’une autorisation préalable de Bercy pour les opérations pouvant toucher l’ordre public, la sécurité publique ou la défense nationale. Le spectre de l’affaire Dailymotion, dont le rachat par Yahoo! avait été empêché en 2013 et qui avait découragé les investisseurs, est ainsi revenu hanter l’écosystème français. En tous cas, le débat est lancé !

#RadioUber : Uber chassé du Maroc par les taxis

Une fois de plus, Uber a fini par céder sous la grogne des taxis. Cette fois, c’est au Maroc que la plateforme de VTC doit plier bagages. Dans le pays d’Afrique du Nord, la firme américaine était implantée à Casablanca et à Rabat, et comptait 19 000 utilisateurs. En se retirant du Maroc, Uber laisse sur le carreau les 300 chauffeurs qui opéraient sous sa bannière. Le groupe californien a cependant promis d’accompagner individuellement chacun d’entre eux pour faire face à «cette transition difficile».

Crédits : Shutterstock.

Opérant dans l’illégalité, faute de posséder un agrément obligatoire pour les transporteurs, les chauffeurs Uber ont vu les agressions à leur encontre se multiplier. Pour se défendre, la firme américaine a mis en avant le statut d’auto-entrepreneur des conducteurs et le flou juridique sur le statut des VTC, mais la pression des taxis a fini par l’emporter. Il n’y pas qu’au Maroc que la plateforme californienne n’est pas la bienvenue. L’an passé, Uber avait notamment arrêté ses activités au Danemark, toujours à cause de la grogne des taxis.

#Immortel : Jeff Bezos donne des nouvelles de l’horloge de 10 000 ans

Parmi les projets un peu fous de Jeff Bezos, figure l’horloge de 10 000 ans (Clock of the Long Now). Cette horloge de 152 mètres de haut doit durer 10 000 ans, et ceci sans la moindre intervention humaine. Elle sonnera une fois par siècle.

Crédit : The Long Now Foundation

« Nous construisons une horloge de 10 000 ans. C’est une horloge spéciale, conçue comme un symbole pour la pensée long-terme. Elle est d’une échelle monumentale, située à l’intérieur d’une montagne dans l’ouest du Texas. Son créateur est Danny Hillis. Depuis 1989, il réfléchit et travaille à l’horloge. (…) La vision était, et est toujours, de construire une horloge qui sera gardienne du temps pour les 10 000 prochaines années. J’aide Danny avec le projet depuis une demi-douzaine d’années. À mon avis, les humains sont suffisamment avancés sur le plan technologique pour créer non seulement des merveilles extraordinaires, mais aussi des problèmes à l’échelle de la civilisation. Nous aurons probablement besoin de pensée long-terme. », déclare le célèbre entrepreneur sur le site de l’Horloge.

Cela faisait un bon moment – une éternité ? – que nous étions sans nouvelles de l’horloge. Jeff Bezos a posté aujourd’hui sur Twitter une vidéo du projet en cours de construction.

#Fusion : Aravati et Teaminside s’associent pour peser plus lourd dans le marché du recrutement des talents digitaux

Alors que la recherche de talents dans le numérique est un enjeu crucial pour la plupart des entreprises, deux spécialistes du recrutement dans le secteur du digital ont décidé de s’associer. Il s’agit d’Aravati, cabinet de chasse de tête, et de Teaminside, spécialiste de la mise à disposition de compétences.

Le groupe nouvellement créé souhaite couvrir l’ensemble des domaines du digital, tant en embauche externe qu’en mission interne. Aravati et Teaminside veulent profiter de cette association pour développer des outils d’accompagnement, de formation, de coaching et de conseil en organisation, ainsi que des solutions d’assessment et d’analyse de profils destinés aux candidats.

Le groupe a aussi pour objectif de développer son activité à l’international afin de proposer aux collaborateurs des missions d’expatriation. Il représente un chiffre d’affaires de 16 millions d’euros en 2017. Aravati et Teaminside comptent plus de 200 collaborateurs à Paris, Lille et Montréal.

#Tweetfail : Donal Trump s’appuie sur les tweets d’un cadre de Facebook pour attaquer les «Fake News Media»

Qui ne souhaiterait pas être un jour retweeté par une personnalité et encore mieux par un président ? Mais c’est sûrement ce qui est arrivé de pire à Rob Goldman, vice-président de la publicité pour Facebook.

Après l’annonce de l’inculpation de plusieurs personnes et organisations russes dans l’affaire de l’ingérence de Moscou lors de la présidentielle américaine, Rob Goldman s’est lancé dans un thread Twitter dans lequel il explique avoir vu les publicités payées par les Russes à cette période sur Facebook. Et selon lui, leur principal but n’était pas d’interférer dans l’élection américaine puisque les dépenses publicitaires ont eu lieu après. Donal Trump a sauté sur l’occasion, ce week-end, pour reprendre les propos de Rob Goldman et pointer du doigt les Fake News Media qui disent le contraire. Et le président a bien sûr lui-même été retweeté par ses millions de followers…

Ce qui n’arrange pas les affaires de Facebook qui tente de sortir indemne de cette histoire d’ingérence russe et a même activement participé à l’enquête. Depuis, Rob Goldman a publié une note interne pour s’excuser. Il y explique notamment que le procureur doit détenir plus d’informations que lui sur le sujet et que de donner l’impression de le contredire était une erreur. Pour le côté officiel, c’est Joel Kaplan, VP of Global Public Policy de Facebook, qui a été missionné pour contredire les propos de son collègue et expliquer que Facebook n’a pas trouvé d’éléments qui viennent contredire les résultats de l’enquête menée par le procureur.

Tags

La rédaction

Pour contacter la rédaction, cliquez ici / Devenez "la start-up de la semaine" : faites vous connaitre! / Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This