ActualitéBusinessFinTech

Cryptomonnaies: pourquoi Mastercard s’allie avec la néobanque britannique Wirex

AFP

Le géant américain du paiement Mastercard a annoncé lundi avoir passé un accord avec le spécialiste des cryptomonnaies Wirex, qui va permettre à la start-up britannique d’émettre des cartes de paiement faisant partie du vaste écosystème Mastercard. Grâce à ce partenariat, Wirex devient la première plateforme conçue spécifiquement pour les cryptomonnaies à obtenir le statut de membre principal de Mastercard. « Le marché des cryptomonnaies continue de gagner en maturité et Mastercard le fait avancer, en créant des expériences fiables et sécurisées pour les consommateurs et les commerces de l’économie numérique d’aujourd’hui », a affirmé dans un communiqué Raj Dhamodharan, vice-président à la direction chargé des actifs numériques, de la blockchain et des partenariats chez Mastercard.

L’entreprise américaine a également invité les plateformes spécialisées dans les cryptomonnaies à rejoindre son programme Accelerate, qui vise à soutenir les jeunes pousses de la technologie financière (« fintech »). Créé en 2014 et basé à Londres, Wirex, qui fonctionne essentiellement comme une banque en ligne, revendique plus de 3 millions de clients dans 130 pays. L’entreprise permet de « stocker, acheter et échanger instantanément de nombreuses devises aux meilleurs taux sur une application mobile centralisée. » Elle a lancé l’an dernier son propre jeton numérique, le Wirex Token (WXT) et propose à ses clients un programme de récompenses en bitcoins. « Notre vision a toujours été de donner la possibilité à tout le monde de bénéficier des avantages d’un monde où toutes les devises sont à égalité et ce partenariat est un pas dans la bonne direction », a réagi Pavel Matveev, le patron et cofondateur de Wirex.

Le secteur des cryptomonnaies est suivi de près par les principaux émetteurs de cartes bancaires. Visa, le principal concurrent de Mastercard, avait ainsi déjà scellé des accords avec Wirex ainsi qu’avec la firme américaine Coinbase. Ces entreprises ont pu lancer des cartes de débit permettant de payer ou retirer de l’argent à partir d’un compte en devises virtuelles. Visa et Mastercard, tout comme Paypal et eBay, ont en revanche quitté le projet de cryptomonaie Libra, qui avait été initié par Facebook et qui suscite des inquiétudes chez de nombreux régulateurs et gouvernements concernant la protection des données personnelles ou les risques de perte de souveraineté.

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
Cryptomonnaies: pourquoi Mastercard s’allie avec la néobanque britannique Wirex
Cloud gaming: après Google et Amazon, Facebook se lance sur ce marché à un demi-milliard de dollars
Comment les entreprises peuvent-elles appliquer la recette qui a fait le succès des GAFA ?
Empowerment des collaborateurs: pourquoi les résultats ne sont-ils pas à la hauteur des espérances?
E-commerce: Google et Temasek prêts à investir 350 millions de dollars dans Tokopedia
4 logiciels de paie pour bien gérer votre entreprise et vos RH
Qui était Lee Kun-hee, le président de Samsung à l’origine d’un empire international ?