ActualitéMarketing & CommunicationTech

Décryptage de la Google TV

La Google TV débarque en France, elle est désormais commercialisée pour 200 euros. Mais ceux qui attendaient la petite révolution de la social TV risquent de rester sur leur faim : en dépit des partenariats avec des éditeurs français ( Aufeminin.com, Qooq, 20 Minutes, France 24…), la Google TV n’a pas conclu d’accord avec les grandes chaînes audiovisuelles.

Déjà lancée aux USA et récemment au Royaume-Uni, la « box » Google a connu quelques remaniements. Globalement, elle permet de connecter son téléviseur à internet, via le système d’exploitation Androïd.

On y retrouve évidemment la galaxie Google avec YouTube, Google Play et des applications natives de Google optimisées à la taille de l’écran. La télécommande est elle aussi pensée pour naviguer différemment, munie d’un clavier azerty et d’une palette tactile. Ce qu’on peut souligner, c’est la dimension marketing de Google, qui offre à ses annonceurs la possibilité d’une nouvelle interface de communication, mais là aussi, la preuve de son efficacité reste à démontrer.

L’avis d’Olivier Ezratty, spécialiste high-tech et expert FrenchWeb :

« Si Google TV s’est bien améliorée dans sa nouvelle mouture, et notamment dans son interface utilisateur, il n’a de TV que le nom. En effet, la solution n’enrichit pas du tout la consommation des chaines de télévision : que ce soit pour le direct ou le différé. Or, plus de 90% du temps passé sur écran de télévision passe par là en France ! Google TV est pour l’instant une version d’Android agrandie pour l’écran de télévision servant à consommer des applications, visualiser des sites web et des contenus à la demande. Il est aussi curieux que Google TV n’intègre pas la dimension sociale de l’expérience télévisuelle. Google serait-il en panne d’innovations ? »

Reportage dans le showroom de Sony France :

Marion Moreau

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.

3 commentaires

  1. Google TV n’a pas pour objectif de faire consommer plus de TV classique, mais plus de contenu vidéo (depuis YouTube…).

    Google TV est encore un hobby pour Google et le jour où Google décidera de se lancer vraiment dans la TV connectée à 100%, Google mettra à jour la Google TV vers la dernière version d’Android et s’assurera d’avoir toutes ses applications disponibles.

    C’est sur qu’en France, c’est mission impossible pour Google car la majorité des français ont déjà une box sous le téléviseur (fournie par le FAI).

    Également, il ne fait aucun doute que les détenteurs de contenus n’ont aucun intérêt à que ce type d’initiative fonctionne car on sait tous qu’il y a beaucoup moins de concurrence sur la TV classique que sur Internet où n’importe qui peu publier une vidéo et gagner de l’argent grâce à la publicité.

Bouton retour en haut de la page
Décryptage de la Google TV
WeLink lève 4,2 millions d’euros auprès de OneRagtime
Airbnb
Airbnb vise jusqu’à 35 milliards de dollars de valorisation pour son IPO
Quelle est cette startup qui vaut 1 milliard de dollars pour Facebook?
FinTech et DeepTech au cœur de l’écosystème du Grand Est
Le commerce en ligne pèse 103 milliards d’euros en France
Vianova
Mobilité: Vianova lève 1,8 million d’euros auprès de la RATP