ActualitéAffaires publiques

DuckDuckGo surfe sur l’affaire Prism et voit s’envoler son nombre de requêtes

Créé il y a 5 ans, le moteur de recherche se présente comme une alternative de Google et affirme ne stocker aucune information personnelle. 

Conséquence de l’affaire PRISM, le moteur de recherche alternatif DuckDuckGo a enregistré plus de 3 millions de requêtes dans la journée d’hier.

Le programme PRISM aurait permis aux renseignements américains de consulter les données personnelles des utilisateurs de Facebook, Google, Apple et autres géants de l’Internet. La révélation de son existence au début du mois a créé un véritable scandale sur la toile, et a incité les internautes à la méfiance envers ces grandes entreprises.

Certains ont donc décidé de se tourner vers des solutions alternatives : c’est ce qui explique le pic de popularité que connaît DuckDuck Go depuis la semaine dernière. Ce moteur de recherche au slogan très explicite «Google tracks you. We don’t» («Google vous piste. Pas nous»), a été créé en 2008 par l’entrepreneur et business angel Gabriel Weinberg. DuckDuckGo se pose en défenseur de la vie privée sur Internet :  le moteur ne stocke aucune des informations personnelles ou des traces numériques de ses utilisateurs.

En février 2012, après trois ans et demi d’existence, DuckDuckGo a atteint pour la première fois le million de requêtes par jour. Jeudi dernier, alors que Google était déjà cité comme principale source de données du programme PRISM, le moteur alternatif a enregistré 2,35 millions de recherches : une augmentation de 26% par rapport à la semaine précédente. L’escalade continue : hier, plus de 3 millions de recherches ont été faites via DuckDuckGo.

Ce succès d’un moteur de recherche qui se pose comme critique explicite de Google semble confirmer l’intuition de Viktor Mayer-Schonberger, professeur à l’Oxford Internet Institute. Selon lui, l’affaire PRISM risque d’avoir des conséquences importantes et durables sur l’image des grandes entreprises du Web.

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.

Un commentaire

  1. Il n’y a pas que duckduckgo , on peut également citer ixquick, seek.fr, yacy, ..

Bouton retour en haut de la page
DuckDuckGo surfe sur l’affaire Prism et voit s’envoler son nombre de requêtes
FinTech : Klarna s’offre Inspirock pour séduire les voyageurs
French Tech : Thierry Petit quitte Showroomprivé
Amazon expédie désormais plus de colis que FedEx aux États-Unis
[Silicon Carne] Comment la Tech peut réinventer notre système éducatif
Gaming : Piepacker lève 12 millions de dollars auprès de Lego
Startups: Station F lance un programme pour les grands débutants en entrepreneuriat