ActualitéBeautyTechBusinessEuropeRetail & eCommerce

E-commerce: après la mode, Zalando veut sa part du marché de la beauté

Zalando, l’e-commerçant d’origine allemande poursuit son incursion dans le marché de la beauté. Après un premier lancement sur son marché domestique ainsi qu’en Autriche et en Pologne l’année dernière, le pure player historiquement positionné sur le prêt-à-porter étend sa nouvelle offre à cinq nouveaux marchés.

L’offre beauté est dès à présent disponible en Suède et au Danemark et le sera à la fin du mois en France et en Belgique, ainsi qu’en Italie mi-avril. Fondé en 2008, Zalando opère aujourd’hui dans 17 pays en Europe et revendique 26 millions de clients actifs.

6 500 références et 200 marques

Lors de son lancement en Allemagne, ce sont 10 000 produits issus de plus de 250 marques qui étaient proposées. Pour la France, ce sera un peu moins: 6 500 références et 200 marques. En 2018, Zalando a enregistré un chiffre d’affaires de 5,4 milliards d’euros, en augmentation de 20%, c’est tout de même moins bien que les +23% enregistré l’année précédente. La marque qui ne peut se permettre de voir sa croissance ralentir face à des mastodontes comme Amazon cherche de nouveaux relais.

Zalando ne communique pas sur les chiffres par pays, mais selon une étude de Kantar, l’e-commerçant allemand se place en troisième position des plateformes de mode en ligne après Amazon et Vente-Privée. L’entreprise pourra donc s’appuyer sur son expérience acquise en prêt-à-porter, notamment en termes d’expérience client, pour parvenir à rapidement s’imposer sur le marché de la beauté: livraison et retours gratuits, délai de 100 jours pour le retour des articles, livraison 24h gratuite en point relais… Pour augmenter la profondeur de son offre et donc sa force de frappe, la marque a lancé il y a quelques années un «programme de partenaires» où des marques sélectionnées peuvent directement proposer leurs produits sur le site, soit une marketplace, pour l’instant dans les catégories vêtements, chaussures, accessoires et sport. 

Outre Amazon qui est très présent sur le segment de la beauté, en France, Zalando devra aussi faire face à la populaire marque Sephora. 

Innocentia Agbe

Journaliste chez FrenchWeb / Le Journal des RH - DECODE.MEDIAPour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
E-commerce: après la mode, Zalando veut sa part du marché de la beauté
Brevets télécoms: Ericsson et Samsung règlent un important litige
Bill.com rachète la startup Divvy pour 2,5 milliards de dollars afin de gérer les dépenses des PME
Facebook
Facebook: la suspension de Donald Trump relance le débat de l’auto-régulation des réseaux sociaux
Bouygues Telecom
5G: Bouygues Telecom va recevoir 350 millions d’euros de la Banque européenne d’investissement
Twitter
Twitter lance une « boîte à pourboires » pour fidéliser les influenceurs
[BOOTSTRAP] Comment les entreprises qui bootstrappent s’adaptent elles à la crise?