ActualitéLes levées de fondsRetail & eCommerce

E-commerce : le Britannique Qubit lève 26 millions de dollars pour ses solutions marketing

Qubit a annoncé une levée de fonds de 26 millions de dollars auprès d’Accel Partners, Balderton Capital et Salesforce Ventures. Ce financement permettra à la plateforme de marketing digital de se développer à l’international. Les fonds sont également destinés à accélérer le développement de nouveaux produits.

« Qubit est la solution dont ont besoin les entreprises qui cherchent à développer une vision à 360° de leurs clients et prospects, pour mieux les comprendre et leur adresser des contenus personnalisés et des offres attractives qu’ils ne voudront pas manquer » explique Bruce Golden, associé chez Accel Partners.

150 clients

Qubit est une société spécialisée dans les technologies de personnalisation et d’optimisation des sites de e-commerce. Après une collecte des informations sur les interactions des internautes avec le site, Qubit analyse les comportements pour personnaliser des sites web. « La suite inclut des outils d’analyse détaillée du taux de conversion, de segmentation d’audience, de personnalisation et de réalisation de tests A/B, de dashboards analytiques avancés et de tag management » explique-t-on.

Créée en 2010 par quatre anciens de Google, Qubit compte plus de 150 clients conseillés à son actif, dont Jimmy Choo, Burton ou encore Hilton Hotels. La société s’est installée en France ce mois-ci.

Tags

Camille Adaoust

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
E-commerce : le Britannique Qubit lève 26 millions de dollars pour ses solutions marketing
Le téléchargement de TikTok et WeChat interdit dès dimanche aux États-Unis
PayFit : une politique de télétravail faite de confiance et de mobilité géographique
Jeux vidéo: pourquoi l’avenir des consoles reste incertain
Apple poursuit sa conquête du marché indien avec l’ouverture de son premier magasin en ligne
Glwadys Le Moulnier : « La classe sociale détermine la difficulté avec laquelle on peut entreprendre »
Coronavirus, racisme, élections: comment Facebook veut calmer les échanges entre ses employés
Copy link