A la uneActualitéAmérique du nordEuropeRetail & eCommerce

[Exclu] Quotient rachète le Français Shopmium pour accélérer sur le mobile

Quotient Technology, l’acteur américain du couponing créé en 1998 (sous la marque coupons.com), rachète Shopmium, son alter ego français, spécialisé dans le marketing promotionnel des magasins sur mobile. Si le montant de la transaction n’a pas été précisé, Quotient a mis le prix pour s’étendre rapidement avec la start-up parisienne, en Europe et aux Etats-Unis. Ensemble, les deux sociétés visent notamment un marché américain estimé à 97 millions d’utilisateurs de coupons de réduction en 2015.

Mais Quotient souhaite surtout améliorer ses performances sur le mobile. Le Californien, qui a présenté un chiffre d’affaires de 56,4 millions de dollars au troisième trimestre 2015, a vu son activité stagner, en raison de la demande croissante d’impression des coupons via le mobile et à laquelle il a tardé à répondre. C’est la cinquième acquisition de Quotient en six ans, après Eckim, un acteur américain du marketing digital.

«C’est notre expertise sur les promotions mobiles et les ‘cash-backs‘ ainsi que notre expérience utilisateur sur le mobile qui ont plu à Quotient. Ils ont la masse, nous avons la technologie», précise à Frenchweb Eli Curetti, cofondateur et PDG de Shopmium. Acteur de longue date du couponing, Quotient est confronté à la nécessité de digitaliser le coupon papier.

Quotient qui possède un bureau à Londres, veut aussi utiliser Shopmium comme tête de pont sur le marché français et sur l’Europe. De son côté, la start-up cofondée en 2011 avec Philippe Cantet et Quentin de Chivré, veut «grandir plus vite en Grande-Bretagne et aux Etats-Unis».

Recruter rapidement les adeptes

Au-delà des poids lourds du secteur du couponing, tels Groupon ou RetailMeNot, qui se positionnent sur des usages différents du coupon, Shopmium et Quotient surveillent davantage des concurrents jugés plus directs sur la grande consommation, tels Catalina, NewsAmerica, ou Valassis. «Le couponing c’est quasiment une religion aux Etats-Unis, c’est transversal à toutes les catégories de la société», explique la solution française drive-to-store.

En terme d’utilisateurs, Shopmium en revendique «plus de 2 millions» et des clients tels Coca-Cola, SC Johnson, Heineken ou l’Oréal. Quotient revendique, elle, 2 000 offres de marques dans le secteur des biens de grande consommation. «L’application Shopmium a gagné en traction en Europe et nous croyons qu’il y a de grandes opportunités aux Etats-Unis, où Shopmium commence à peine à s’implanter, ainsi que sur d’autres marchés», observe Steven Boal, le fondateur et CEO de Quotient.

Egalement basée à New York, la start-up Shopmium, avait effectué un deuxième tour de table en 2013 de 4,3 millions d’euros auprès de Ventech de ses investisseurs historiques: Isai, Accel Partners et XAngeVC.

Tags

Jeanne Dussueil

Pour contacter la rédaction: cliquez ici Devenez "la start-up de la semaine" : faites-vous connaitre! Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici

Un commentaire

  1. Shopmium , application vraiment sympas pour ceux qui font leur course avec leur smartphone, cela remplace les ORD en résumé ( plus besoin d ‘envoyer des courriers ) , pour profiter tout de suite de cookies Bonne Maman 100% remboursé, téléchargez l ‘appli et mettez mon code de parrainnage KUHHAUYX

[Exclu] Quotient rachète le Français Shopmium pour accélérer sur le mobile
Florian Breton (La Ferme Digitale) : «Sur les 15 milliards d’euros levés dans l’AgTech en 5 ans, à peine 2% l’ont été en France»
[Made in Bordeaux] Zoom sur les levées de fonds de ce début d’année, French Tech Central et Open Startup
Baidu
Coronavirus: Baidu prévoit une chute spectaculaire de ses revenus au 1er trimestre
[DECODE HEALTH] Inato, la HealthTech qui aide les labos à mieux gérer leurs essais cliniques
Les offres d’emploi de la semaine
DocuSign débourse 188 millions de dollars pour les solutions d’intelligence artificielle de Seal Software
Copy link