ActualitéBusinessRetail & eCommerceStartup

[Exclu] Voiturelib, location entre particuliers, lève 2 millions d’euros

MAJ du 25/08/2013 – Voiturelib a changé de nom, et s’est rebaptisé Drivy

Depuis fin 2010, Voiturelib permet à tout propriétaire d’une voiture de la louer quand il ne s’en sert pas (près de 95% du temps en moyenne). La location, à prix attractif, est couverte par une assurance intégrée dans les 30% perçus par le site sur chaque contrat entre particuliers. Le propriétaire récupère donc les 70% restants. Le mois dernier, le cap du million d’euros reversé a été franchi. La start-up revendique aujourd’hui 50 000 utilisateurs et 5000 véhicules disponibles dans toute la France.

Voiturelib annonce aujourd’hui une levée de 2 M€ auprès d’Alven Capital et d’Index Ventures avec, en point de mire, un développement international. La société évolue dans un marché français de la location de voitures entre particuliers très concurrentiel et qui apparaît déjà assez mature (Unevoiturealouer, Livop, CityzenCar, Buzzcar…).

Entretien avec Paulin Dementhon, fondateur de Voiturelib.

En octobre 2011, Voiturelib avait réalisé un tour de près de 500 000 € auprès de business angels, parmi lesquels : les co-fondateurs de Covoiturage.fr, de Digitick.com, les fondateurs de Videdressing.com, C4M, Screentonic (racheté par Microsoft), WCube (racheté par Publicis)…

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.

Un commentaire

Bouton retour en haut de la page
[Exclu] Voiturelib, location entre particuliers, lève 2 millions d’euros
Amazon s’ancre un peu plus en Inde avec un fonds de 250 millions de dollars pour les startups
tiktok
Face aux pressions de Pékin, les géants de la Tech s’engagent à respecter la concurrence
Imagerie médicale: le Français Imageens lève 1,2 million d’euros auprès d’Anaxago
Alors que le Royaume-Uni se déconfine, Deliveroo anticipe une décélération de sa croissance
Facebook: l’UE enquête sur la fuite des données de plus de 530 millions d’utilisateurs
Instagram
Like ou pas like? Instagram cherche à faire baisser la pression sociale