ActualitéMarketing & Communication

Facebook veut intégrer les marques au coeur de WhatsApp

Pour découvrir l’actualité de la FrenchTech, et les infos à ne pas manquer directement dans votre boite mail à 15h tous les jours, cliquez ici
  • En février 2014, Facebook a fait l'acquisition de WhatsApp pour 16 milliards de dollars (12 milliards en action FB, 4 milliards cash).
     
  • Au moment de son rachat, WhatsApp compte 450 millions d'utilisateurs (70% actifs), génère un peu plus de 10 millions de dollars de chiffre d'affaire.
     
  • Le fondateur de WhatsApp ne veut pas intégrer de display ou proposer des jeux pour monétiser son audience.
     
  • Début 2016, afin de développer le nombre d'utilisateurs, WhatsApp a arrété de facturer l'abonnement annuel de 0,99 dollars.
     
  • Mark Zuckerberg avait indiqué vouloir mettre les marques au coeur de l'application de messagerie, que ce soit Whats App ou Facebook Messenger.
     
  • Il s'agit d'intégrer des services de bot et d'in-app purchase au coeur de son application pour développer ses revenus.
     
  • La mise à jour des conditions d'utilisation du service a pour objectif l'intégration de ces nouveaux services.

 

La planète Tech s'est émue du changement des conditions d'utilisation du service de messagerie qui, si vous les validez, permettra d'échanger différentes informations, dont votre numéro de téléphone, avec Facebook.

«Mais en coordonnant davantage avec Facebook, nous pourrons faire des choses telles que suivre des mesures de base sur la fréquence d'utilisation de nos services des gens et améliorer la lutte contre les spams sur WhatsApp. Et en connectant votre numéro de téléphone avec les systèmes de Facebook, ce dernier peut vous offrir de meilleures suggestions d'amis et vous montrer des publicités plus pertinentes si vous avez un compte Facebook. Par exemple, vous pouvez voir une publicité d'une entreprise avec laquelle vous avez déjà travaillé au lieu de voir celle d'une entreprise dont vous n'avez jamais entendu parler», indique le blog de WhatsApp.

Il s'agit surtout pour Mark Zuckerberg de mettre en oeuvre sa stratégie d'intégration des marques au coeur de l'application, à l'instar de ce qui est fait par David Marcus au sein de Messenger.

Cette intégration pourra se faire sous la forme de services de notification d'informations de votre banque d'une transaction ou d'un commercant vous informant d'une livraison, mais aussi de conversations au travers de bot. C'est ainsi la possiblité pour une marque d'échanger avec un client ou prospect à leurs initiatives. Autant d'opportunités pour les marques de réaliser une transaction. L'équivalent WeChat intègre depuis plusieurs années de nombreux services comme la réservation de VTC ou de voyages. 

Enfin, la stratégie de Mark Zuckerberg est de centraliser les données des utilisateurs des différents services proposés par la «Facebook Family», à savoir Facebook, Messenger, WhatsApp ou encore Occulus. 

2 commentaires

  1. Bonjour et merci pour cet article !

    Cela peut s’avérer être une mauvaise idée si les marques ont la capacité de pusher les utilisateurs et en abusent. Pour sûr que les gens chercheront alors un autre moyen de communiquer sans être polluer par la pub.

    En revanche, si les conversations avec les entreprises et les marques se font à l’initiative de l’utilisateur, via des chatbots avec le SAV des sociétés par exemple pour répondre aux questions que se posent les gens sur leur commande, alors l’idée peut être géniale !

    Cela pourrait renouer un peu le lien qui se perd entre les consommateurs et les marques :)

    Camille fan de @hubware:disqus

Bouton retour en haut de la page
Facebook veut intégrer les marques au coeur de WhatsApp
Orange : l’ère Stéphane Richard définitivement terminée
[Nominations] Figaro Classifieds, Sendinblue, Mon Petit Placement… Les nominations de la semaine
[DECODE Quantum] A la rencontre d’Anais Dreau, chargée de recherche CNRS en physique quantique
Dix ans après son entrée en Bourse, Facebook reste incontournable malgré l’image ternie
[Silicon Carne] Faire grandir la startup economy
Facebook, Amazon, Uber, Twitter… Pourquoi la Tech américaine recrute moins qu’avant ?
Ads Blocker Image Powered by Code Help Pro

Votre adblocker bloque votre acces a FrenchWeb.Fr



Depuis 14 ans, FrenchWeb vous propose chaque jour des contenus sur la FrenchTech. Nous diffusons rarement des publicités et ne collectons pas la moindre information sans votre consentement.

Les adblockers empechent votre acces a FrenchWeb. Pour y acceder, nous vous recommandons de nous ajouter a votre liste de sites autorisés.

Merci et bon surf!

Richard Menneveux, fondateur de FrenchWeb.fr et CEO de DECODE.Media