AcquisitionActualitéBusinessEuropeFinTechInvestissements

FinTech: la startup britannique Ebury rentre dans le giron de Banco Santander

AFP

La banque espagnole Banco Santander a annoncé lundi le rachat pour 400 millions d’euros de 50,1% du capital de la jeune pousse britannique Ebury, spécialisée dans les services de paiements internationaux pour les PME.

Ebury « a enregistré une croissance annuelle moyenne constante de son chiffre d’affaires de 40% au cours des trois dernières années », a souligné Banco Santander dans un communiqué. Cet investissement « s’inscrit dans la stratégie numérique de Santander consistant à accélérer la croissance grâce à de nouvelles alliances », a précisé la banque espagnole, plus grand établissement de la zone euro par la capitalisation boursière. Santander table sur « un retour sur capital investi (RoIC) d’environ 25% à moyen terme ».

Ebury propose une plateforme permettant aux petites et moyennes entreprises d’effectuer des paiements en 140 devises ainsi qu’un système de couverture contre les risques liés aux changes.

« En combinant une grande banque et une fintech agile, nous pouvons offrir à nos clients le meilleur des deux: ils peuvent bénéficier de notre technologie et d’un service de haute qualité en toute sécurité » ainsi que des « contreparties de l’une des plus importantes institutions financières du monde », ont expliqué les cofondateurs d’Ebury, Juan Lobato et Salvador Garcia.

Lancée en 2009, Ebury emploie 900 personnes dans 19 pays. En 2018, elle affirme avoir traité l’équivalent de 16,7 milliards de livres sterling (19,3 milliards d’euros) en paiements, pour 43 000 clients.

Tags

La rédaction

Pour contacter la rédaction, cliquez ici / Devenez "la start-up de la semaine" : faites vous connaitre! / Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici
FinTech: la startup britannique Ebury rentre dans le giron de Banco Santander
[We Love Innovation] Avec Lunettes Pour Tous, Paul Morlet veut rendre le marché de l’optique moins flou
[DECODE RH] Avec Diane Rivière, DRH / CHRO (Amazon, Adecco, Axa)
La Silicon Valley, tu passes ou tu t’en passes? 1/2
La startup R-Pur lève 2,5 millions d’euros pour ses masques anti-pollution
[PORTRAIT] Baptiste Robert, le hacker traqueur de failles à la renommée internationale
[Made in Switzerland] La Suisse à Slush 2019
Copy link