ActualitéBusinessHealthcareStartupStartup du jourTech

[FW Radar] Hellocare veut transposer la consultation médicale sur une application et en vidéo

Fondée en 2016 par Mathilde de Rouzic et William Benichou, Hellocare est une application qui permet de mettre en relation les utilisateurs avec un docteur. Ces derniers sont disponibles 7jours/7 via la plateforme.

Plus de détails avec Mathilde Le Rouzic, cofondatrice et COO d'HelloCare.

FrenchWeb: A quel besoin répond votre service?

mathilde-le-rouzicMathilde Le Rouzic, cofondatrice et COO: HelloCare est une application gratuite qui permet d'être mis en relation avec un médecin en quelques minutes, via son mobile ou sa tablette, en vidéo. Ainsi, Hellocare s’adresse à la fois aux médecins et à leurs patients, en les mettant en relation via une connexion sécurisée. Hellocare fait rimer flexibilité avec santé puisque la solution peut apporter une réponse aux problématiques des déserts médicaux, à la surcharge des urgences et à la saturation des salles d’attente. 

Quelle est votre proposition de valeur?

Nous proposons aux patients de parler immédiatement à un médecin inscrit au Conseil de l'Ordre Français, 7 jours sur 7, quelque soit l'endroit du monde où ils se trouvent. La solution est aussi adaptée pour les cadres en manque de temps pour aller consulter en cabinet que pour les personnes en mobilité géographique. Enfin nous proposons une approche préventive, en intervenant très tôt dans le parcours de soin, ce qui permet de réduire le recours au curatif.     

Qui sont les utilisateurs de vos solutions?

Nous nous adressons à la fois aux médecins et aux patients. Nous nous adressons aux actifs débordés, aux pressés, aux jeunes parents, aux personnes qui sont dans l’incapacité de se déplacer, ou qui n’ont pas le temps ou la motivation de consulter en cabinet pour une affection bénigne (rhume, grippe, gastro-entérite) ou pour obtenir un avis médical spécialisé. Pour les professionnels de santé, la solution préfigure un canal d'échange additionnel qui devrait beaucoup se développer dans les années à venir: nous sommes persuadés que la relation patient-médecin de demain ne se fera pas uniquement en cabinet médical mais qu'elle se prolongera également sur des canaux digitaux.

Qui sont vos concurrents?

Nous nous sommes très fortement inspirés d'une start-up anglaise, Babylon Health, pour créer Hellocare. En France, il existe encore peu d'acteurs, parmi eux on peut citer par exemple MédecinDirect (approche généraliste) ou Epiderm.co (approche spécialiste).

Quel est votre plan de développement?

Nous lançons une V1 de l'application très basique mais nous allons enrichir notre application avec de nombreuses fonctionnalités, en commençant par un carnet de santé numérique. Cette année est celle de notre déploiement, nous misons sur un démarrage assez «soft» (15.000 patients en 2017) le temps d'éprouver la plateforme et de l'étoffer. Pour 2018 en revanche, nous passerons sur une forte accélération. Enfin, sur le plan du développement international, c'est quelque chose que nous envisageons à l'échelle européenne mais nous allons d'abord valider le modèle sur le marché français, passer toutes les étapes réglementaires avant de commencer à ouvrir sur l'étranger.

Quels sont vos enjeux?

Pour cette année, nous travaillons sur les autorisations qui nous permettront d'émettre et envoyer une ordonnance faite en ligne à la pharmacie du choix du patient. Nous travaillons également sur des pistes pour créer un lien avec le médecin traitant de l'internaute qui passera par nous. Dans un second temps, nous allons nous intéresser à tout ce qui entoure le patient, des soignants aux objets connectés, avec l'idée de créer un véritable compagnon de santé numérique.

[tabs][tab title= »Hellocare : Les données clés »]

Fondateurs : William Benichou et Mathilde de Rouzic

Date de création : 2016

Levée de fonds : en cours

Siège : La Ciotat

Capital : 5100 euros

[/tab] [/tabs]

Lire aussi:

Tags

Myriam Roche

Chef de projet éditorial at Adsvark Media / FrenchWeb - We Love Entrepreneurs

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This