ActualitéBusinessFinTechStartupStartup du jour

[FW Radar] La FinTech WeSave digitalise la gestion d’épargne et de patrimoine

La start-up WeSave a été lancée en avril 2016 par Jonathan Herscovici et Zakaria Laguel. La plateforme propose la gestion d'épargne et de patrimoine en ligne. Comme une banque classique, le client peut être accompagné et suivi par un conseiller. Pour celui qui souhaite se débrouiller seul, toutes les démarches sont disponibles en ligne.

Plus de détails avec Jonathan Herscovici, cofondateur et président de WeSave.

FrenchWeb: Quel problème résout WeSave?

Jonathan-HerscoviciJonathan Herscovici, cofondateur et président de WeSave: Avant, quand on souhaitait investir son épargne, il fallait nécessairement aller voir son banquier (ou sa banque en ligne) pour se voir proposer des produits standards, rarement performants, et surtout extrêmement chargés en frais. Depuis quelques mois, nous avons lancé WeSave.fr, une plateforme d’épargne en ligne qui permet de créer ses projets financiers grâce à un simulateur d’épargne, d’être accompagné par un conseiller spécialisé si on le souhaite, et surtout d’avoir accès à une épargne jusque-là réservée aux clients aux patrimoines les plus importants. Notre credo est de démocratiser la gestion de fortune pour tous les épargnants et de proposer une alternative fiable et robuste pour ceux qui veulent reprendre le contrôle de leur épargne.

Quelle est votre proposition de valeur?

Concrètement, nous avons une approche centrée sur le client à qui nous ne proposons que des produits financiers transparents (ETFs), et performants puisqu’ils battent régulièrement les produits de leur catégorie, et cela sans rétrocession! La rétrocession est le système par lequel la banque se rémunère à la vente d’un produit financier émis par une société de gestion: cette rétrocession pénalise grandement l’épargne en termes de frais et donc de performance. Enfin, nous avons voulu construire une plateforme d’épargne où l’humain est aussi important que la technologie. L’humain parce que c’est le point fort du banquier traditionnel qui construit souvent une relation de confiance avec ses clients en finançant parfois leurs projets de vie (prêts immo, prêts consos etc). Donc nous avons mis le paquet sur des conseillers privés indépendants qui sont dédiés et disponibles comme dans les services de gestion de fortune des banques: par mail, chat, visio, et même en rendez-vous physique.

Qui sont les utilisateurs de vos solutions?

Nos utilisateurs ont entre 18 ans (parce qu’il faut être majeur pour investir) et 79 ans. Ils sont souvent avertis et chassent les frais de leur épargne car pleinement conscients que cela rémunère plus l’intermédiaire financier qu’eux même. Pour la moyenne d’entre eux, ils ont plutôt 45 ans et sont, en général, clients historiques de banques privées. Ils viennent trouver chez nous, une épargne premium sans les frais de la banque et avec bien plus de suivi. Ils ont comme la banque, un conseiller dédié, un accès aux équipes de gérants, une vue en temps réel sur leur épargne et des rapports de performance et de risque qui leur sont envoyés tous les mois (en pdf par mail). Ils aiment le savant mélange entre innovation d’usage, technologie et service client: et ça, peu de banques sont capables de le proposer en 2017!

Qu'est ce qui vous distingue de vos concurrents?

Notre concurrence est très large. Le marché de l’assurance-vie représente pas moins de 1 600 milliards d’euro d’encours en 2016. Les banques détiennent une part de marchés très importantes et les autres acteurs (CGPI, courtiers en ligne, etc) se partagent le reste du gâteau. Nous nous différencions par notre approche hybride en prenant le meilleur de la gestion de patrimoine traditionnelle et le meilleur du digital. D’ailleurs, nous sommes quasiment les seuls à proposer une souscription 100% mobile de nos produits d’épargne (contrat d'assurance-vie ou de capitalisation).

Quel est votre plan de développement?

Conformément à notre plan stratégique «Ambition 2020», nous souhaitons devenir un acteur incontournable de la gestion et de la distribution d'épargne en ligne, notamment sur le marché de la clientèle patrimoniale. Nous souhaitons atteindre, à l’horizon 2020, les 20 000 clients avec un encours moyen de 50 000 euros, tout en diversifiant notre catalogue de produits et services dans l’épargne financière. Nous allons également continuer le développement commercial B2B de nos solutions technologiques et digitales. 

Quels sont vos enjeux?

Notre stratégie est de renforcer l’approche patrimoniale grâce à la consolidation des actifs et à un conseil plus global. C’est la raison pour laquelle nous avons lancé WeLearn, une plateforme d'agrégation et de conseil sur le patrimoine. De plus, nous offrons un service de gestion conseillée aux clients sur leurs comptes d’épargne hébergés chez d’autres banques. Celles-ci sont d’ailleurs en recherche de solutions de ce genre afin d’améliorer l’expérience d’épargne de leurs clients finaux mais également de leurs conseillers financiers, souvent mal équipés.

[tabs][tab title= »WeSave : Les données clés »]

Fondateurs : Jonathan Herscovici et Zakaria Laguel

Date de création : 2012 et propose son offre B2C depuis avril 2016

Levée de fonds : avec Amundi (montant non communiqué)

Siège : Paris

[/tab] [/tabs]

Lire aussi: 

Tags
Microsoft Experiences les 3 et 4 octobre 2017

Myriam Roche

Chef de projet éditorial at Adsvark Media / FrenchWeb - We Love Entrepreneurs

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This