BusinessDecode BusinessHR TechStartupTV

Hopwork devient Malt pour mettre les voiles à l’international

En l’espace de dix ans, le nombre de freelances a grimpé de 126%, à raison d’une croissance de 8,5% par an, pour atteindre les 830 000 travailleurs indépendants l’an passé, selon une étude réalisée par Hopwork, en partenariat avec OuiShare. D’après une nouvelle étude des deux sociétés sur le freelancing en France en 2017, 90% des freelances ont choisi ce statut et 75% sont fiers et heureux de leur statut et de leurs conditions de travail. Malgré cet engouement pour le travail indépendant, de nombreuses voies s’élèvent pour critiquer l’absence d’un cadre légal suffisamment complet. Pour remédier à cette problématique, la start-up Hopwork se charge de les accompagner.

Fondée en 2013 par Vincent Huguet, Jean-Baptiste Lemée et Hugo Lassiège, Hopwork a lancé une plateforme pour mettre en relation les freelances avec les entreprises. La start-up française s’est placée immédiatement sur le travail qualifié de développeurs, de designers ou encore de marketeurs, marquant ainsi sa différence avec les autres marketplaces qui entendent répondre aux besoins des freelances de manière immédiate et moins onéreuse (Findeur, Freelancer, Freelance.com, Codeur.com…).

L’Espagne pour débuter l’internationalisation 

Désormais bien ancrée sur le marché du freelancing, la société a changé de nom et d’identité graphique pour devenir Malt. Avec cette nouvelle dénomination, l’entreprise veut se déployer à l’international. L’expansion a débuté en novembre avec l’Espagne, où la plateforme compte déjà plus de 1 000 freelances inscrits. D’ici la fin de l’année 2018, Malt prévoit également de lancer sa plateforme aux Pays-Bas, en Belgique et en Allemagne. Pour chaque pays, Malt veut proposer une expertise propre aux besoins locaux en matière de freelancing.

Quatre ans après sa création, Malt compte aujourd’hui 60 000 freelances sur sa plateforme et 36 000 clients en France. Pour accompagner son internationalisation, la société prévoit de renforcer ses effectifs pour passer de 52 salariés à l’heure actuelle à 100 collaborateurs d’ici fin 2018.

Malt : les données clés

Fondateurs : Vincent Huguet, Jean-Baptiste Lemée et Hugo Lassiège
Création : 2013
Siège social : Paris
Activité : plateforme de mise en relation entre freelances et entreprises
Effectifs : 52

Maxence Fabrion

Journaliste chez FrenchWeb - DECODE MEDIA
Bouton retour en haut de la page
Hopwork devient Malt pour mettre les voiles à l’international
Cloud gaming: après Google et Amazon, Facebook se lance sur ce marché à un demi-milliard de dollars
Comment les entreprises peuvent-elles appliquer la recette qui a fait le succès des GAFA ?
Empowerment des collaborateurs: pourquoi les résultats ne sont-ils pas à la hauteur des espérances?
E-commerce: Google et Temasek prêts à investir 350 millions de dollars dans Tokopedia
4 logiciels de paie pour bien gérer votre entreprise et vos RH
Qui était Lee Kun-hee, le président de Samsung à l’origine d’un empire international ?