ActualitéBusinessEvents ChannelHub ForumMarketing & CommunicationTech

Voyages-Sncf.com, Pizza Hut, The Social Client: «Comment ils utilisent les bots»

Devenus incontournables pour les marques en l'espace de quelques mois, les chatbots ne cessent de gagner du terrain. Planifier un voyage, commander une pizza ou encore guider le client dans son parcours d'achat, telles sont les possibilités offertes par les bots aux consommateurs. Depuis l'ouverture de Facebook et Microsoft à la conception de bots en avril dernier, les développeurs affluent en nombre. Ainsi, Satya Nadella, patron de la firme de Redmond, revendique plus de 45 000 développeurs sur Microsoft Bot Framework, tandis que David Marcus, vice-président du département Messenger au sein de Facebook, affirme que Facebook Messenger en a attiré 34 000.

A l'occasion du Hub Forum, Vanessa Boudin-Lestienne, directrice générale adjointe de The Social Client, Olivier Guilhot, Head of Digital chez Pizza Hut, et Julien Nicolas, directeur France de Voyages-sncf.com, font le point sur cette technologie et la manière dont elle bouleverse leur relation avec le client.

La table ronde dédiée aux bots, avec Vanessa Boudin-Lestienne, directrice générale adjointe de The Social Client, Olivier Guilhot, Head of Digital chez Pizza Hut, et Julien Nicolas, directeur France de Voyages-sncf.com, à l'occasion du «Hub Forum 2016» :

Lire aussi : 5 applications de messagerie qui vont faire leur révolution avec les bots

Bouton retour en haut de la page
Voyages-Sncf.com, Pizza Hut, The Social Client: «Comment ils utilisent les bots»
Comment Block (ex-Square), la FinTech de Jack Dorsey, veut démocratiser le minage de bitcoin
Avec 25,5 milliards de dollars levés en 2021, la Tech londonienne domine l’Europe
[SEED] Stoïk lève 3,8 millions d’euros auprès d’Alven Capital et Kima Ventures pour assurer les PME contre les cyberattaques
Google demande l’annulation d’une amende de 100 millions d’euros reçue de la Cnil pour ses cookies
[Serie A] Unkle lève 10 millions d’euros pour assurer les propriétaires et se porter garant des locataires
Comment Rosaly veut démocratiser l’acompte sur salaire en France