ActualitéLes levées de fondsRetail & eCommerce

ILokYou, plateforme de location entre particuliers, lève 465 000 euros: « pour une jeune start-up, lever des fonds est un parcours du combattant »

La plateforme compte déjà entre 6 000 et 7 000 utilisateurs…

La start-up bretonne ILokYou, qui édite une plateforme de location « inversée », vient de boucler une levée de fonds de 465 000 euros auprès du fonds parisien Verdoso, de business angels et d’investisseurs ayant pris une participation à titre privé.

« En amorçage, boucler un tour de table est très difficile. Toutes les start-ups de moins de 1 an ont éprouvé des difficultés » explique Edouard Dumortier, le co-fondateur. « Si lever des fonds en France, pour une jeune entreprise reste un parcours du combattant, nous venons néanmoins d’avoir la preuve que c’est possible » se réjouit-il. Plus précisément, c’est en septembre dernier que les fondateurs sont partis à la recherche d’investisseurs. Au 31 décembre, toutes les intentions de financement étaient formulées, l’administratif et le juridique ont occupé le reste du temps jusqu’à aujourd’hui.

Portrait ED ILY

Lancée en avril 2013 par trois bretons, Edouard Dumortier, Charles Cabillic et Ronan Le Moal, ILokYou – qui reprend d’ailleurs le terme breton « Lok » qui désigne un lieu – pourrait apparaître comme un simple acteur de plus dans le secteur de la location de biens entre particuliers. Pour se différencier, elle se positionne donc sur la location « inversée », comprendre qu’ici, ce sont les futurs locataires qui déposent leurs annonces pour solliciter un bien auprès d’un autre individu situé dans une zone géographique déterminée. « C’est sur ce point que nous nous divergeons car tous les modèles existants sont basés sur l’offre : ce sont ceux qui souhaitent arrondir leur fin de mois qui déposent leurs offres » selon M. Dumortier.

Autre pan de sa stratégie, la marketplace est gratuite pour ses utilisateurs, l’idée étant de séduire les consommateurs et d’imposer sa marque face à une concurrence accrue dans le secteur. Mais rentabilisation oblige, une commission de 15% sur les transactions effectuées devrait cependant bientôt être instaurée afin de générer des revenus et rentabiliser la plateforme. « Nous l’avons toujours dit à nos clients ».

Un an après son lancement, la jeune pousse made in Bretagne revendique déjà entre 6 000 et 7 000 utilisateurs. Pour booster sa traction, elle a lancé le 18 mars une nouvelle version de son site Internet et une refonte totale de ses applications mobiles est déjà devrait lui emboîter le pas dans les tous prochains mois. « Maintenant, nous voulons déployer notre communication » explique le co-fondateur qui souhaite également attirer l’oeil sur le dynamisme local… pour le label French Tech.

Tags

Olivier Harmant

Pour contacter la rédaction: cliquez ici Devenez "la start-up de la semaine" : faites-vous connaitre! Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici
ILokYou, plateforme de location entre particuliers, lève 465 000 euros: « pour une jeune start-up, lever des fonds est un parcours du combattant »
[DECODE] La grande distribution française et les GAFA, un pacte avec le diable ?
Weeby, SynLab, CCMSA : focus sur les offres d’emploi du jour
La Libra n’est « pas la bienvenue en Europe »
Orange vend sa filiale en difficulté au Niger
licorne
La Chine compte désormais plus de licornes que les Etats-Unis
Wing (Google) devient la première startup à livrer par drones aux Etats-Unis
Copy link