ActualitéBusinessInvestissementsLes levées de fondsStartupTech

[Ils l’ont fait] Delair-Tech, SmartMeUp, EasyRecrue,WeWork…

FrenchWeb a sélectionné 5 entreprises qui ont rythmé la semaine.

[tabs] [tab title= « Levées de fonds »]

Delair-Tech lèvent 13 millions d’euros

delair-techDelair-Tech, une start-up toulousaine spécialisée dans les drones professionnels, vient de lever 13 millions d'euros auprès d’Andromède, qui devient ainsi son premier investisseur. Bpifrance participe de son côté au financement de la société en octroyant un prêt. Il s'agit du second tour de table puisque 3 millions d'euros avait été réunis en 2013.

Fondée en 2011, Delair-Tech développe des drones professionnels de longues portées. Ceux-ci pourraient même atteindre les plus de 100 kilomètres, selon le site de la société. «Depuis la certification en 2012 des drones Delair-Tech permettant de voler hors vue de manière totalement automatique, ses clients ont pu se projeter sur des missions à grande échelle, et lui ont permis d’acquérir une expérience unique», détaille la société dans son communiqué.

Lire l'article original

SmartMeUp lève 2 millions d’euros

analyseLa start-up grenobloise SmartMeUp, spécialisée dans la reconnaissance faciale, vient de lever 2 millions d'euros auprès de Xavier Niel, Jacques-Antoine Granjon et Jean-David Blanc, le fondateur d'Allociné et cofondateur de Molotov.tv.

Fondée en 2012, SmartMeUp a développé une technologie de reconnaissance faciale qui peut être embarquée dans plusieurs appareils comme une caméra, un smartphone ou même une voiture. Celle-ci intègre notamment une solution d'intelligence artificielle afin d'analyser les visages. «Grâce à Smart Me Up, les objets pourront en particulier caractériser l’humain (genre, âge, attributs, métriques…), analyser son comportement (émotion, fatigue, attention), l’identifier en temps réel, ou collecter des informations en vue d’une valorisation future», assure la société.

Lire l'article original

Staff Finder lève 20 millions de dollars

job-peopleStaff Finder, une start-up basée à Zurich et Londres qui édite une plateforme d'emplois, vient de lever des fonds auprès de One Peak Partners et de Goldman Sachs Private Capital. Le montant n'a pas été communiqué, mais le site TechCrunch évoque une opération à environ 20 millions de dollars (18,1 millions d'euros).

Fondée en 2011, Staff Finder édite une place de marché dédiée aux emplois temporaires. Plusieurs secteurs sont ciblés comme la restauration ou la vente par exemple. Se définissant comme une agence d'intérim, la société permet aux recruteurs de renseigner toutes les informations relatives à une mission afin que l'offre soit envoyée aux collaborateurs potentiels. Il peut s'agir d'emplois pour quelques heures ou à la journée.

Lire l'article original

[/tab] [/tabs]

[tabs] [tab title= « Valorisation »]

WeWork est valorisée 16 milliards de dollars

weworkLe spécialiste américain du partage de bureaux WeWork vient de boucler un nouveau tour de table auprès du groupe chinois Legend Holdings et de sa filiale dédiée au capital-risque Hony Capital, a annoncé l'entreprise dans un billet de blog. Si WeWork n'a communiqué sur aucun montant, le Wall Street Journal évoque une levée de fonds de 430 millions de dollars.

Une nouvelle opération qui propulse la valorisation de l'entreprise à 16 milliards de dollars, contre 10 milliards de dollars lors de la précédente. WeWork avait en effet levé 400 millions de dollars en juin 2015 auprès de Fidelity Management & Research. Parmi les autres investisseurs présents au capital figurent T. Rowe Price Associates Inc, Wellington Management mais également la banque d'affaires américaines Goldman Sachs.

Lire l'article original

[/tab] [/tabs]

[tabs] [tab title= « Achat »]

EasyRecrue a racheté Visio4People

Equipe Easyrecrue mai15Les deux entreprises s'affrontaient dans le recrutement par vidéo. Elles travailleront désormais ensemble. La société EasyRecrue, qui édite depuis 2013 une plateforme à destination des recruteurs pour réaliser des entretiens d'embauche par visioconférence, vient de racheter son concurrent Visio4People, qui s'était lancé en 2010. Le montant de l'opération n'a pas été communiqué.

Avec cette acquisition, EasyRecrue, qui revendique 250 clients en 2015, parmi lesquels Auchan, Leroy Merlin et Société Générale, renforce ainsi son portefeuille. Visio4People comptait en effet plusieurs grands groupes parmi ses utilisateurs, dont Carrefour, Club Med, Kiabi ou encore Monoprix. Mais au-delà des entreprises, EasyRecrue cible également les universités et les écoles en recherche de nouvelles solutions pour sélectionner les candidats, ou même les incubateurs d'entreprises pour choisir les projets.

Lire l'article original

[/tab] [/tabs]

Crédit photo: Fotolia, banque d'images, vecteurs et videos libres de droits
Tags

La rédaction

Pour contacter la rédaction, cliquez ici / Devenez "la start-up de la semaine" : faites vous connaitre! / Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This