ActualitéTech

[Infographie] Applications vs sites mobiles : le match !

Les consommateurs se servent de plus en plus de leurs appareils mobiles (smartphones et tablettes) pour accéder à une multitudes de données et d’information. De ce fait, les entreprises doivent s’adapter aux nouvelles tendances et améliorer leur présence sur le web mobile.

Mais faut-il mieux commencer par créer un site mobile optimisé ou par construire une application? Pour tenter de répondre à ce dilemme, l’agence de publicité MDG a publié une infographie comparant les caractéristiques des sites mobiles et des applications. Les données sont extraites de plusieurs sources telles que Flurry Analytics et ComScore.

Il y a deux ans, les utilisateurs passaient, en moyenne, 20 minutes par jour de plus sur les sites mobiles que sur les applications. En décembre dernier, cette relation s’est inversée et les applications ont dépassé les sites mobiles. Celles-ci, de plus en plus populaires auprès des consommateurs, se révèlent plus rapides, plus interactives et peuvent s’intégrer à toutes sortes de fonctions liées au téléphone. Néanmoins, elles doivent être correctement installées pour être utilisables, tandis qu’un simple site mobile, moins cher à construire et moins compliqué en terme d’approbations, permet à l’utilisateur de naviguer très facilement.

Le choix du support (application ou site mobile) dépendrait donc du type de service que vous cherchez à fournir. Selon le site américain Mashable, des études ont démontré que les internautes choisissent les navigateurs mobiles pour le shopping, la recherche et de divertissement, mais qu’ils préfèrent les applications pour la gestion des données, la navigation et l’interaction sur les médias sociaux.

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.

Un commentaire

  1. Il y a quelques inexactitudes sur les principes de base de site web mobile. Avec HTML5 et JavaScript, nous pouvons fournir une interface utilisateur interactive et le « local storage » permet de parcourir la webapp hors-ligne comme dans la webapp mobile de Gmail par exemple. D’ailleurs beaucoup d’applications mobiles ont juste une petite partie de leur implémentation native et intègrent un site mobile pour le reste du contenu.

Bouton retour en haut de la page
[Infographie] Applications vs sites mobiles : le match !
Stripe, la FinTech la mieux valorisée au monde, réalise sa première acquisition en Inde
Porté par Dassault Systèmes et Ubisoft, le logiciel français s’est envolé en 2020
[DECODE Quantum] À la rencontre de Frédéric Grosshans, co-directeur du Quantum Information Center Sorbonne
RH: Next Station lève 1,5 million d’euros pour favoriser le recrutement à l’étranger
Pixel 6: Google va-t-il enfin percer sur le marché des smartphones?
WeWork: deux ans après son échec retentissant en Bourse, le géant des bureaux partagés revient à Wall Street