/ InsidersActualité

[INSIDERS] La plateforme de VTC Lyft pourrait entrer en Bourse fin mars

#VTC: Lyft pourrait entrer en Bourse fin mars

AFP – La plateforme américaine de réservation de voitures avec chauffeur Lyft, principal concurrent d’Uber aux Etats-Unis, pourrait s’introduire en Bourse sur le Nasdaq vers la fin du mois de mars, selon le Wall Street Journal (WSJ) mercredi. Lyft avait indiqué en décembre avoir lancé la procédure mais sans donner ni date, ni prix, même si les marchés tablent depuis l’an dernier sur une IPO (introduction en Bouse) cette année. Le WSJ ajoute que ces détails pourraient être rendus publics la semaine prochaine. Le même quotidien avançait en décembre que l’entrée en Bourse de l’entreprise, qui pour l’heure est valorisée à un peu plus de 15 milliards de dollars, pourrait avoir lieu au cours du premier semestre 2019.

Crédit: spatuletail/shutterstock

C’est aussi cette année que son rival et leader du secteur Uber veut entrer en Bourse, et les deux compagnies semblent s’être lancées dans une course à qui accomplira l’opération en premier. C’est d’ailleurs le lendemain de l’annonce par Lyft du lancement de son projet que le WSJ avait affirmé qu’Uber avait lancé les grandes manoeuvres de son coté, misant sur une IPO au premier trimestre. Les applications de locations touristiques Airbnb, de communication en entreprise Slack, et de partage de photos par centres d’intérêts Pinterest sont également attendues en Bourse cette année.

#Livraison: la marketplace d’Uber met Just Eat en difficulté

Uber Eats s’impose encore un peu plus sur le marché britannique de la livraison de plats cuisinés en lançant sa marketplace. A l’instar de Deliveroo, qui avait lancé sa « Marketplace + » l’an dernier, Uber Eats va permettre aux restaurants d’employer leurs propres livreurs et d’utiliser son réseau. A l’origine, les deux applications n’étaient en effet disponibles que pour les restaurants qui acceptaient de faire livrer leurs plats par des coursiers indépendants. Uber a également annoncé des tarifs plus compétitifs pour attirer les restaurants sur sa plateforme.

AFP – L’Autorité de protection des données personnelles, la Cnil, a annoncé jeudi qu’elle avait mis fin à la procédure lancée à l’encontre des groupes de protection sociale Malakoff Médéric et Humanis. La Cnil (Commission nationale de l’informatique et des libertés) avait mis en demeure en octobre dernier cinq sociétés des deux groupes pour avoir utilisé à tort des données personnelles. « Les sociétés s’étant depuis mises en conformité, les procédures de mise en demeure ont été closes», explique la Cnil dans un communiqué. Humanis et Malakoff-Médéric ont accès à des données personnelles détenues par l’Agirc et l’Arrco pour recouvrer les cotisations et payer les allocations retraite.

Crédit: Shutterstock/Vintage Tone

Or, lors de contrôle dans les locaux des groupes, la Cnil avait constaté qu’ils utilisaient ces données personnelles « à des fins de prospection commerciale ». « Cet usage a concerné plusieurs centaines de milliers de personnes », selon la Cnil. Les sociétés ont depuis « modifié leur système informatique afin que les données en lien avec la retraite ne soient plus connues ni utilisées par les services en charge de l’assurance ». Elles ont également « supprimé l’intégralité des données illégalement acquises par ce biais », a souligné la Commission. Après de « nombreux échanges » avec les groupes concernés, la Cnil a pu constater lors d’un nouveau contrôle que le manquement avait cessé.

#Publicité: YouTube fait face à un nouveau boycott d’annonceurs

AFP – Nestlé et d’autres grands annonceurs comme Disney ou Epic Games ont retiré leurs publicités de YouTube (filiale de Google), après la diffusion de la vidéo d’un blogueur qui accuse la plateforme de faciliter la formation de communautés pédophiles, selon l’agence Bloomberg. Dimanche, le blogueur Matt Watson a posté une vidéo de 20 minutes montrant comment des pédophiles se connectent les uns aux autres et se transmettent des contenus grâce à des liens dans les commentaires sur des vidéos d’enfants, notamment de petites filles pratiquant des activités sportives, comme la gymnastique.

Le blogueur estime que l’algorithme de la plateforme facilite ces agissements, en recommandant aux utilisateurs d’autres vidéos similaires, et s’indigne que ces vidéos soient de fait « monétisées », puisque des publicités apparaissent au début ou en vis-à-vis. « Nous avons immédiatement pris les mesures correspondantes, en supprimant des chaînes et des comptes, en signalant toute activité illégale aux autorités et en désactivant les commentaires sur des dizaines de millions de vidéos incluant des mineurs», a réagi jeudi un porte-parole de YouTube. « Il reste encore des choses à faire, et nous continuons à travailler pour améliorer notre dispositif et être encore plus rapide pour appréhender ces abus», continue-t-il.

Crédit: NiP STUDIO/shutterstock

La plateforme ajoute avoir pris des mesures « au-delà de ce qui avait été signalé », en supprimant des milliers de commentaires inappropriés, en signalant les commentaires illégaux au « Centre national pour les enfants disparus et exploités » et en supprimant « des dizaines de vidéos mises en ligne avec des intentions légitimes mais mettant clairement des mineurs en danger ». Il y a deux ans, plusieurs grands annonceurs, dont Procter &Gamble et AT&T, avaient déjà retiré leurs campagnes de YouTube, quand il était apparu que des publicités étaient adossées à des contenus violents et extrémistes. Le scandale avait fait surgir des débats sur la brand safety.

Tags

La rédaction

Pour contacter la rédaction, cliquez ici / Devenez "la start-up de la semaine" : faites vous connaitre! / Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici
[INSIDERS] La plateforme de VTC Lyft pourrait entrer en Bourse fin mars
Financement de la tech : des engagements trop tardifs ?
Betao AB, Gandi, Groupe ADSN : focus sur les offres d’emploi du jour
Apple Arcade
Jeux vidéo: quel public pour Apple Arcade?
La startup Neuvoo lève 36,5 millions d’euros pour accélérer en France
La startup Liberkeys lève 4 millions d’euros pour optimiser la vente immobilière
Fabernovel, Groupe ADP, WAT : focus sur les offres d’emploi du jour
Copy link