BusinessDecode BusinessInvestissementsLes levées de fondsStartupTechTV

Colonies lève 11 millions d’euros pour être le fer de lance du coliving en France

Interview d'Alexandre Martin, co-fondateur de Colonies

Le montant

La start-up parisienne Colonies, spécialisée dans le coliving, a bouclé un premier tour de table de 11 millions d’euros. Pour cette opération, la société s’est entourée d’Idinvest Partners, de Global Founders Capital, de La Financière Saint James et de Kima Ventures, le fonds de Xavier Niel dirigé par Jean de La Rochebrochard.Apple-converted-space »> 

Le marché

Fondée en 2017 par Alexandre Martin, Amaury Courbon et François Roth, Colonies a vu le jour avec l’ambition de devenir la référence française du coliving. Ce concept s’inscrit dans la continuité du coworking et vise ainsi à transposer l’idée de lieux de travail partagés dans l’immobilier pour aboutir à l’idée d’habitat partagé. Sorte de colocation nouvelle génération, le coliving prend vie dans un immeuble ou une maison pour proposer à ses locataires une chambre ou un studio privé avec des services supplémentaires compris dans le loyer (ménage, connexion Internet, salle de sport, laverie, rooftop…).

Alors que trouver un logement devient de plus en plus difficile dans les grandes métropoles du monde entier, le coliving est vu par nombre de promoteurs et d’entreprises désirant loger leurs salariés comme l’avenir de l’immobilier. «Louer un logement dans une grande ville est aujourd’hui devenu un calvaire. Recherche impossible, lourdeurs administratives, biens vieillissants… De tous les produits immobiliers, le logement est bien celui qui n’a pas su se réinventer», estime Alexandre Martin, co-fondateur de Colonies. Dans ce contexte, «nous souhaitons tout simplement remettre le locataire au centre de l’expérience de logement», ajoute-t-il.

S’adressant à une génération de jeunes actifs (Millennials, entrepreneurs, freelances…) connectés et adeptes de la mutualisation des ressources et des espaces, le coliving a le vent en poupe. Pour cette nouvelle catégorie de la société, la priorité n’est plus de posséder un bien ou un service, mais d’en disposer à sa guise, avec une consommation illimitée sans engagement. Dans la lignée du streaming vidéo et musical, du covoiturage ou encore de l’autopartage, le coliving répond à ces nouvelles attentes des consommateurs.Apple-converted-space »> 

Parmi les acteurs qui se positionnent sur ce segment, Colonies signe des baux avec des promoteurs pour exploiter des logements et les proposer à la location avec des espaces partagés et des services. Au quotidien, les locataires peuvent gérer leur location et accéder aux services proposés via une application mobile. La société a d’ores et déjà ouvert un premier site de coliving à Fontainebleau, au sud-ouest de Paris. Deux autres sites doivent également voir le jour dans la capitale, dont un dans le XXème arrondissement qui ouvrira ses portes début mars.

Sur ce marché en plein essor, WeWork, géant du coworking, avait pris les devants dès 2016 en lançant son offre WeLive, spécialement dédiée au coliving. Devenue The We Company en début d’année pour diversifier ses activités, le groupe américain devrait donc passer à la vitesse supérieure sur le marché de l’habitat partagé. En Europe aussi, des acteurs se positionnent, à l’image de l’Allemand Medici Living, qui vient de lever 1 milliard d’euros pour installer des sites de coliving dans les capitales européennes, et du Belge Cohabs.

Les objectifs de la Start-upApple-converted-space »> 

Avec ce tour de table, Colonies prévoit d’accélérer son développement en France avant de mettre le cap sur l’Europe, notamment en Allemagne, en Suisse et au Benelux. La jeune pousse parisienne compte également doubler ses effectifs pour passer de 15 à 30 collaborateurs d’ici quelques mois.Apple-converted-space »> 

Colonies : les données clés

Fondateurs : Alexandre Martin, Amaury Courbon et François Roth
Création : 2017
Siège social : Paris
Activité : coliving
Effectifs : 15 collaborateurs
Financement : 11 millions d’euros en février 2019

Tags

Maxence Fabrion

Journaliste chez FW - DECODE MEDIA Pour contacter la rédaction : redaction.frenchweb@decode.media

Sur le même sujet

Un commentaire

Share This