ActualitéAmérique du nordBusinessFinTech

JPMorgan va ouvrir un campus dans la Silicon Valley pour marcher dans les pas des FinTech

Avec l'AFP

La banque JPMorgan Chase va ouvrir un quartier général qui abritera un millier de personnes au coeur de la Silicon Valley en Californie. Cette décision de la première banque américaine en termes d’actifs, dont le siège est en plein coeur de Manhattan à New York, traduit la place de plus en plus prépondérante qu’occupent les technologies dans la finance.

Le campus de JPMorgan sera érigé à Palo Alto, «la ville d’Apple», avec un démarrage des travaux prévu pour début 2019 et une inauguration en 2020, indique l’établissement dans un communiqué. Le design intégrera les dernières innovations et les équipements correspondront aux envies des employés du secteur technologique, avance JPMorgan. «L’ajout d’un emplacement de premier choix est une étape importante pour accroître notre présence» dans la Silicon Valley, souligne Bill Wallace, responsable de l’unité chargée du numérique au sein du groupe bancaire.

De jeunes pousses sont en train de transformer le secteur bancaire à coup d’innovations, ce qui risque de reléguer les banques classiques en arrière-plan si elles ne réagissent pas promptement. C’est le cas de l’application Venmo, qui permet le transfert instantané d’argent entre particuliers à moindres frais, ou encore de Betterment et Wealthfront, qui offrent des systèmes automatisés de gestion de portefeuilles.

L’IA et les FinTech, piliers de JPMorgan pour se réinventer 

A l’heure où se multiplient les attaques informatiques et les fraudes bancaires sophistiquées, JPMorgan veut s’appuyer sur ce nouveau campus pour créer des services et des produits financiers répondant aux nouveaux besoins des consommateurs. L’établissement de Jamie Dimon investit beaucoup dans l’intelligence artificielle ainsi que dans les FinTech, start-up spécialisées dans la finance, considérées comme plus adaptées aux besoins des Millennials (17-35 ans), dont la méfiance vis-à-vis des banques classiques est importante.

Fin 2017, JPMorgan a racheté la jeune pousse WePay, basée dans la Silicon Valley, spécialisée dans le développement de logiciels de paiement, et est en train de construire sa propre plateforme de cloud. Le nouveau siège réunira d’ailleurs les équipes de WePay (275 personnes) et les salariés de JPMorgan répartis actuellement sur deux sites dans la Silicon Valley. Si Jamie Dimon a qualifié le bitcoin de «fraude» et «d’escroquerie», la firme est également en première ligne pour le développement de la blockchain, technologie sur laquelle repose la cryptomonnaie et qui est censée injecter de l’efficacité et de la transparence dans les services bancaires.

Tags

La rédaction

Pour contacter la rédaction, cliquez ici / Devenez "la start-up de la semaine" : faites vous connaitre! / Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici
JPMorgan va ouvrir un campus dans la Silicon Valley pour marcher dans les pas des FinTech
«Les influenceurs façonnent l’avenir du commerce et du marketing de contenu»
Financement de la tech : des engagements trop tardifs ?
Betao AB, Gandi, Groupe ADSN : focus sur les offres d’emploi du jour
Apple Arcade
Jeux vidéo: quel public pour Apple Arcade?
[Tribune] French Tech: ambition et humilité ne sont pas contradictoires…
AssurTech : l’approche prédictive de Luko pour dépoussiérer l’assurance habitation
Copy link