ActualitéBusiness

Kickstarter lance Drip, une plateforme de financement par abonnement

Kickstarter annonce la création d’une nouvelle plateforme nommée Drip. Ce nouveau service de financement a pour but de soutenir des projets artistiques sous forme d’abonnement, mais la participation ponctuelle peut être envisagée. Les créateurs seront aussi en mesure de remercier les contributeurs en leur proposant du contenu exclusif comme une musique, une vidéo ou un aperçu des coulisses de création.

Pour rappel, Drip est la société rachetée par Kickstarter en 2016. La plateforme permettait aux artistes de créer un lien avec leur communauté en leur demandant de financer leurs projets. Le site était principalement utilisé par des labels indépendants. Au moment de l’acquisition, Drip allait mettre la clé sous la porte.

Cette nouvelle offre s’inscrit donc dans la continuité de ce que faisait auparavant Drip. La plateforme vient toutefois concurrencer des acteurs comme Tipeee, un site de financement collaborative qui permet aux utilisateurs de se faire financer leurs créations mensuellement, principalement, ou de manière ponctuelle. Kikckstarter compte sur sa communauté de 14 millions d’utilisateurs pour imposer son nouveau service. «Drip s’appuie sur ce que nous avons appris pendant plus de 8 ans avec Kickstarter, mais place plutôt les créateurs – et non les projets – au centre de la conversation. L’objectif est le même: aider les personnes à donner vie à leur travail créatif», détaille Perry Chen, co-fondateur et président de Kickstarter.

8,5 millions d’euros récoltés en France depuis le début de l’année

Le business model de la société reste le même depuis sa création en 2009. L’entreprise prend 5% des fonds collectés. L’an passé, la France a permis de récolter près de 10 millions d’euros de dons et 2017 devrait une année record. Déjà 8,5 millions d’euros ont été recueillis depuis janvier. Kickstarter souhaite donc intensifier sa présence sur le marché français. Pour imposer sa nouvelle plateforme Drip, la société américaine souhaite nouer des partenariats avec des écoles comme la Fémis, spécialisée dans les métiers du son et de l’image. Les étudiants doivent notamment réaliser des projets de fin d’études qui demandent parfois des financements.

Basée à Brooklyn, la société emploie 130 salariés et est présente dans 23 pays. Depuis sa création il y a huit ans, Kickstarter a enregistré près de 8 milliards de dollars de dons. En 2016, l’entreprise a réalisé 30 millions de dollars de chiffre d’affaires.

Tags

Myriam Roche

Journaliste chez FrenchWeb - DECODE.MEDIAPour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.

Un commentaire

  1. Des chiffres qui donnent carrément le vertige. l’économie numérique basée sur l’attention est remarquable en bien des points. J’aimerais voir plus d’initiatives comme celle-ci.

Kickstarter lance Drip, une plateforme de financement par abonnement
IA: une startup lyonnaise dévoile un portique repérant les défauts des voitures en quelques secondes
Comment repenser les ressources humaines avec la relance et le numérique?
[#NoMatterWhat] Retail: comment s’adapter à la crise pour réussir cette fin d’année?
EdTech: Byju’s lève 300 millions de dollars auprès de BlackRock, Sands Capital et Alkeon Capital
Comment générer des recommandations sur Internet pour trouver de nouveaux clients?
Comet Meetings réalise un tour de table de 30 millions d’euros mené par la BPI et Pierre Kosciusko-Morizet
Copy link