ActualitéBusinessTelecom

La fibre en zones rurales: l’Etat accepte trois premiers engagements d’opérateurs

AFP

Le gouvernement a donné son accord aux engagements d’opérateurs pour le déploiement de la fibre optique en zones rurales en Côte-d’Or, Lot-et-Garonne et Sud PACA, dans le cadre des appels à engagements locaux, selon un communiqué publié samedi. Les projets retenus avaient reçu un avis favorable de l’Arcep, l’autorité de régulation des télécommunications. Ils concernent les zones rurales de la Côte-d’Or (opérateur Altitude Infrastructures), du Lot-et-Garonne (Orange) et de trois départements de la région Sud PACA (SFR), indiquent dans un communiqué les ministres Jacqueline Gourault (Cohésion des territoires), Julien Denormandie (Ville et logement) et la secrétaire d’Etat Agnès Pannier-Runacher (Economie). 

Les engagements des opérateurs permettront le déploiement sur fonds privés de 465 000 prises FttH (fibre jusqu’à l’abonné) complémentaires d’ici à 2023. Le communiqué ministériel rappelle que les engagements pris vis-à-vis des collectivités seront « contraignants et opposables », exposant les opérateurs à des sanctions financières s’ils ne les tenaient pas. D’autres propositions d’opérateurs sont en cours d’examen dans une douzaine d’autres départements, et représenteraient potentiellement un million de liaisons FttH supplémentaires dans des zones peu denses ou rurales. Le gouvernement réunira dans les prochains jours opérateurs et associations de collectivités pour tirer un premier bilan du dispositif, lancé en décembre 2017. 

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
La fibre en zones rurales: l’Etat accepte trois premiers engagements d’opérateurs
IBM France: tentative d’invasion numérique par des salariés en « télégrève »
Wirecard : après le scandale, la FinTech allemande vend ses activités asiatiques
Seven Senders
E-commerce: 32 millions d’euros pour la startup de livraison Seven Senders
Aux États-Unis, les géants de la Tech se veulent conciliants avec Joe Biden
BNP Paribas et le Crédit Mutuel s’associent dans la télésurveillance
Après la « hype », quel avenir pour les NFT?