ActualitéBusinessFrenchWeb DayHealthcare

«La médecine va se faire uberiser à l’horizon 2025»

Les médecins sont-ils prêts à partager leur savoir et donc leur pouvoir ? Alors que les nouvelles technologies permettent à chacun de s'emparer d'une partie de ce savoir, les changements de mentalité qui arrivent déjà s'annoncent colossaux. Comment se positionneront les politiques et les organisations professionnelles? 

Des échanges sans détour, avec Dr. Amina Yamgnane, chef du service de l'hôpital américain de Neuilly et Jean-Michel Billaut, créateur de l'Atelier BNP Paribas, et amputé de la jambe à la suite d'une erreur médicale. «Le deep learning va balayer tous les sachants», prédit d'ailleurs celui-ci. 

VOIR : Quand le patient prend le pouvoir, à l'occasion du Frenchweb Day Santé:

Tags
Microsoft Experiences les 3 et 4 octobre 2017

La rédaction

Pour contacter la rédaction, cliquez ici / Devenez "la start-up de la semaine" : faites vous connaitre! / Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici

Sur le même sujet

4 thoughts on “«La médecine va se faire uberiser à l’horizon 2025»”

  1. En résumé :
    – Deux intervenants qui détestent les médecins pour des raisons personnelles
    – Beaucoup d’idéologie (utopie d’un monde post-68, sans pouvoir, sans responsabilité)
    – Et vas-y que je me saisie des évolutions modernes pour confirmer mes croyances personnelles….

    Le problème c’est que dès qu’on leur pose des questions concrètes, il n’y a plus personne.

    Tout le monde comprend que n’importe qui muni d’un téléphone et d’un permis de conduire peut remplacer un taxi conventionné. Mais qui va remplacer les médecins ? Des chômeurs avec un tensiomètre branché sur l’iPHone ?

    La génétique ? Le deep learning ? Fort bien, tout ça ce sont des nouveaux outils de compréhension et d’aide à la décision.

    Va-t-on remplacer le SAMU par une Google Car branchée par satellite sur un serveur IBM ? Bien sur que non.

    Le deep learning va-t-il remplacer le chirurgien ? Évidemment non.

    Le recoupement des données va-t-il supprimer la nécessité de dialyse pour les insuffisant rénaux ? Toujours pas…

    La génétique va-t-elle remplacer le médecin généraliste pour tous nos petits ou gros bobo ? Beeeen… non.

    La « disruption » technologique va-t-elle permettre de s’abstenir de suivi des nourrisson chez le pédiatre ? Si vous êtes un mauvais parent, certainement !

    Des serveurs, des robots, automatisme ou tout autre technologie va-t-elle retirer cette responsabilité énorme qui repose sur le médecin, lorsqu’il s’agit de décider ou non d’une opération risquée, en fonction des désirs du patient ? Foutaise, il ne faut jamais avoir mis les pieds dans un service « difficile » pour croire en ce genre de théorie « Yaka laisser le patient décider tout seul ». Dans ce genre de situation, se décharger de cette responsabilité sur le patient, c’est pas de la liberté, c’est de la violence…

    Bref, un peu moins d’idéologie, s’il vous plait. L’évolution scientifique fait parti de l’ADN de la médecine moderne. Les nouvelles technologies seront intégrées à la médecine comme elles l’ont toujours été.

    Ça ne changera rien au fait qu’on est tous sur cette terre pour mourir, que c’est avec cette cruelle réalité que les médecins tentent de se dépatouiller tous les jours. C’est ce qui fait la spécificité de ce métier, et, que vous le vouliez ou non, une responsabilité face à l’indicible.

      1. C’est une manie la vision réductrice chez ceux qui prédisent un avenir chamboulé de la médecine ? Dieu merci le médecin ne se limite pas à de simple maux de gorge, c’est tellement réducteur…

  2. Dommage ça partait d’une idée intéressante, mais Billaut se perd dans son délire bordé par un manque cruel de connaissances (« la chimio c’est fini en 2025 grâce au séquençage génétique… »), il devrait sérieusement étudier la cancérogenèse avant de faire des conclusions aussi aberrantes…

    Et sa façon de parler des médecins est horrible et tellement réductrice, de mettre en avant l’erreur médicale avant le reste…

    Je pensais venir pour en apprendre d’avantage sur les évolutions de la santé demain avec nos nouvelles technologies, mais j’en sors plus fermé sur le sujet, avec la conviction que ce sont des personnes (Billaut notamment) qui ne connaissent même pas la base de la médecine et son fonctionnement (avoir été hospitalisé et prétendument victime d’une erreur médicale est bien léger…) qui se permettent de décrire ce que sera la santé de demain selon eux… au final on en vient à l’opposé de leur postulat, mettre trop de connaissances médicales entre de mauvaises mains risque de mener à des conséquences plus dramatiques qu’autre chose je crois… enfin on ale temps d’en reparler je crois.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This