ActualitéHR TechMarketing & CommunicationStartup du jour

La start-up du jour: PathMotion favorise les échanges entre candidats et collaborateurs pendant le recrutement

  • L’entreprise de demain
Chaque jour, Frenchweb met en avant une jeune entreprise en croissance pour découvrir sa stratégie et ses objectifs de développement.

Vous avez fondé une société en croissance?  Faites vous connaître!

Frenchweb vous propose aujourd’hui de découvrir PathMotion, une start-up qui édite une plate-forme qui permet, lors du processus de recrutement, de dialoguer entre candidats et collaborateurs. La start-up compte déjà Citi, KPMG ou encore Deloitte parmi ses clients. Plus de détails avec David Rivel, le fondateur.

Comment avez-vous eu l’idée de votre société ?

David RivelDavid Rivel : Lors de mes premières recherches d’emploi, j’ai vite constaté que les personnes les plus aptes à m’aider pour prendre des décisions éclairées  sur mes choix de carrière étaient les professionnels qui avaient une expérience dans les domaines qui m’intéressait.

Néanmoins, prendre contact avec des professionnels sans avoir de réseau préétabli n’est pas chose facile. C’est pourquoi, j’ai eu l’idée de rendre accessible 24h/24 et 7j/7 les personnes occupants des postes convoités afin qu’elles puissent échanger directement avec les candidats.

La création de notre plateforme a permis d’apporter un sentiment de proximité entre les entreprises et les candidats, mais également une véritable réflexion sur les métiers et l’entreprise. Les candidats peuvent désormais faire de meilleurs choix de carrières et les entreprises peuvent attirer des candidats en cohérence avec leurs attentes.

A quel besoin apportez-vous une réponse ?

Nous répondons à un double besoin :

  • pour les candidats, nous leur offrons un outil efficace et direct pour échanger avec les collaborateurs travaillant à des postes et/ou des sociétés qu’ils jugent attractifs. Les candidats peuvent poser des questions aux collaborateurs 24h/24 et 7j/7, directement sur notre plateforme, ou à travers des « Live Chats ». Ils peuvent également consulter les discussions engagées par d’autres candidats à tout moment.
  • pour les employeurs, à l’image de ce qu’ils réalisent déjà lors des salons de recrutement, notre plateforme leur offre la possibilité de s’appuyer sur leurs collaborateurs pour convaincre les talents de rejoindre leur société, à travers des échanges personnalisés. Les collaborateurs peuvent répondre aux questions des candidats à distance et au moment qui leur convient. Ainsi, ils peuvent contribuer, facilement et à leur convenance, au bon développement de leur entreprise et de leurs équipes de travail. Cette démarche permet à l’entreprise d’apporter une image humaine et accessible à leur marque employeur.

 

Très simplement, comment gagnez-vous de l’argent ?

Nous fonctionnons sur un modèle en B2B. L’entreprise souscrit à notre offre SaaS sur un engagement annuel. On peut noter que 100% de nos clients ont aujourd’hui renouvelé leurs contrats.

pathmotionQui sont vos compétiteurs ?

Actuellement, nous sommes la seule plateforme permettant aux candidats et aux employés de s’engager tout au long du processus de recrutement. Néanmoins, nous faisons concurrence à d’autres acteurs qui convoitent le même budget de recrutement et de marque employeur des entreprises.

A quoi ou à quelles sociétés vous compare-t-on par erreur ?

Nous sommes honorés d’avoir récemment été appelés « Quora des carrières »  par Recruitingblogs.com

Quelle a été l’une des premières problématiques dans votre développement, et comment y avez-vous fait face ?

Faire accepter de mettre en avant des collaborateurs pour répondre à tout moment à des questions de candidats était un concept qui paraissait assez risqué en France. C’est dans cette optique que nous nous sommes d’abord intéressés au marché anglais, notamment afin de valider notre concept.

Nous voyons désormais cette tendance se développer en France, ce qui nous offre des perspectives très intéressantes. Nous voulons participer à cette évolution en nous appuyant sur notre expérience menée outre-Manche.

Sur ce marché, quel est votre principal atout ?

Une plateforme technique, évolutive et performante, supportant des intégrations multicanales par exemple sur Facebook, Mobile, mini-site indépendant, ou bien même installé directement sur le site carrière de l’entreprise. Notre expertise de quatre ans dans le marché du recrutement en ligne au Royaume-Uni, nous a permis de créer une marque et un réseau de partenaire solide. En effet, nous travaillons avec succès avec des entreprises telles que Citi, KPMG, Deloitte, Pinsent Masons et bien d’autres dans différents secteurs et pays. L’expertise de notre équipe nous a permis de développer un outil efficace pour créer un échange durable entre des candidats et des collaborateurs.

Quel est le meilleur conseil que l’on vous ait donné et par qui ?

Mes parents pour m’avoir toujours conseillé de faire des choses qui me passionnent, quel que soit le risque encouru. 

Quelle est la personnalité que vous admirez le plus ?

Elon Musk pour ses rêves fous et sa capacité à en faire une réalité.

Fondateur : David Rivel

Investisseurs : Business angels

Date de création : nous avons lancé notre plateforme « Career Inspiration » en 2012 après avoir pivoté d’un modèle B2C

Société basée à : Paris et Londres

Crédit photo: Fotolia, banque d’images, vecteurs et videos libres de droits

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
La start-up du jour: PathMotion favorise les échanges entre candidats et collaborateurs pendant le recrutement
Gleamer
MedTech: Gleamer boucle un tour de table de 7,5 millions d’euros mené par XAnge
IA: une startup lyonnaise dévoile un portique repérant les défauts des voitures en quelques secondes
Comment repenser les ressources humaines avec la relance et le numérique?
EdTech: Byju’s lève 300 millions de dollars auprès de BlackRock, Sands Capital et Alkeon Capital
Comment générer des recommandations sur Internet pour trouver de nouveaux clients?
Comet Meetings réalise un tour de table de 30 millions d’euros mené par la BPI et Pierre Kosciusko-Morizet
Share via
Copy link