ActualitéMarketing & CommunicationStartup du jourTech

La startup du jour : Wisembly, une solution pour dynamiser ses réunions

[startupjour0]
  • L’entreprise de demain
Chaque jour, Frenchweb met en avant une jeune entreprise en croissance pour découvrir sa stratégie et ses objectifs de développement.

Vous avez fondé une société en croissance?  Faites vous connaître!

Frenchweb vous propose aujourd’hui de découvrir Wisembly, une « solution SaaS pour dynamiser tous les moments que les collaborateurs passent ensemble en entreprise (réunion, séminaire, formation…) ». Plus de détails avec Romain David, co-fondateur.

 

Frenchweb : Comment avez-vous eu l’idée de votre société ?

wisembly-founders

Romain David : Nous avions développé début 2010 une application simple qui permettait à différentes personnes présentes, en un même lieu, de discuter en temps réel. Après plusieurs mois de tests peu concluants, nous avons testé notre prototype lors d’une conférence.

Lorsque nous avons vu les participants et les intervenants utiliser notre produit pour une véritable session de questions-réponses, nous nous sommes lancé et mis en ordre de bataille pour attaquer notre premier marché : les conférences et séminaires. Trois ans plus tard, nous sommes présents sur trois segments : conférences et séminaires, réunions et conf-calls et les formations.

À quel besoin apportez-vous une réponse ? 

Il y a un réel problème de productivité dans les réunions de toutes tailles aujourd’hui (manque de préparation, timing non respecté, prises de parole aléatoires, zéro suivi). Ce problème s’est considérablement accru depuis que les collaborateurs viennent en réunion avec des smartphones, tablettes ou même des ordinateurs.

Au lieu de systématiquement interdire ces outils en réunion, nous voulons profiter de cette opportunité pour fournir une solution simple, accessible depuis n’importe quel appareil (via e-mail, web, SMS ou même par Twitter) qui permette aux participants de mieux collaborer et de rendre ce temps de travail plus efficace.

Très simplement, comment gagnez-vous de l’argent ?

Comme la plupart des solutions SaaS, nous proposons un abonnement dont le prix dépend du nombre d’utilisateurs uniques mensuels. La grande majorité de nos clients sont aujourd’hui des grands comptes qui ont un volume important de réunions de ce type chaque jour.

Qui sont vos compétiteurs ? 

Selon les usages, nos concurrents ne sont pas les mêmes :

  • sur la conférence & séminaire, l’utilisation des boîtiers de vote est encore très répandue et Twitter est souvent utilisé. Aux États-Unis, l’entreprise Polleveywhere propose un concept similaire au nôtre ;
  • sur de la réunion, certains modules de Webex, Adobe ou Arkadin sont assez proches de ce qu’on propose mais nous les considérons plus comme de potentiels partenaires ou leviers de croissance que de réels compétiteurs ;
  • sur de la formation, les boîtiers et les outils d’enquête de satisfaction (type Surveymonkey) peuvent également être utilisés.

 

À quoi ou à quelles sociétés vous compare-t-on par erreur ? 

A un mur de Tweets pour des conférences. C’est ce qu’on faisait il y a 3 ans quand on s’appelait encore Balloon. Aujourd’hui Wisembly est une solution collaborative utilisée majoritairement en entreprise pour aider au quotidien les collaborateurs à mieux préparer, animer et assurer le suivi de leur réunion.

Quelle a été l’une des premières problématiques dans votre développement, et comment y avez-vous fait face ? 

Nous sommes auto-financés depuis le début, nous avons donc fait de la prestation de services auprès de nos premiers clients. Cela nous a permis de bien comprendre le marché, les besoins des clients et de pouvoir recruter les premiers salariés.

Mais notre objectif a toujours été de vendre une solution collaborative en SaaS et ce pivot de business model a été complexe à réaliser. Nous y sommes parvenus sans lever de fonds en finançant ce nouveau modèle avec l’argent de la prestation de service.

Sur ce marché, quel est votre principal atout ? 

Notre solution est multi-plateforme : Wisembly est utilisable sur un vieux Nokia 3310 tout comme sur le tout dernier iPad, sans aucune installation préalable.

Quel est le meilleur conseil que l’on vous ait donné et par qui ?

« Le meilleur argent pour financer ta boîte, c’est celui de tes clients ». Je ne sais plus qui m’a dit ça malheureusement…

Quelle est la personnalité que vous admirez le plus ? 

Nos clients pour leur vision, leur envie de transformer le monde dans lequel ils travaillent et se réunissent au quotidien.

Fondateurs : Romain David, Guillaume Potier, Andreï Vestemeanu

Investisseurs : Alven (1,5 millions d’euros en janvier 2014)

Date de création : juin 2010

Nombre de salariés : 30

Chiffres d’affaires : 3 millions d’euros en 2015

Société basée à : Paris 4ème.

[startupjour1]
Tags

Olivier Harmant

Pour contacter la rédaction: cliquez ici Devenez "la start-up de la semaine" : faites-vous connaitre! Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici

Sur le même sujet

2 commentaires

  1. Je n’ai pas trouvé de lien vers le site-solution dans l’article. Dommage …

Share This