ActualitéLes levées de fondsTransport

L’américain Lyft lève 60 millions de dollars pour son service de covoiturage en temps réel

Lyft revendique 30 000 trajets effectués chaque semaine grâce à son application.

La start-up Lyft vient de boucler un massif tour de table de 60 millions de dollars (46,3 millions d’euros) auprès notamment d’Andreessen Horowitz.

Ce troisième tour de financement comprend également quelques actionnaires historiques dont Mayfield Fund, Founders Fund K9 Ventures et Floodgate. L’opération porte le montant total des fonds levés par la start-up à 83 millions de dollars (64 millions d’euros).

Co-fondée par John Zimmer, la start-up a mis au point un service mobile de co-voiturage sur demande entre particuliers et tente ainsi de concurrencer des acteurs comme Uber ou Sidecar.

Aujourd’hui, Lyft revendique 30 000 trajets effectués chaque semaine grâce à son application. « Notre objectif est d’apporter plus d’efficacité au monde du transport et de rendre les trajets plus agréables et abordables. Il y a vraiment de belles opportunités à réaliser. 80% des sièges dans les voitures sont vides », explique John Zimmer.

Initialement la start-up s’était focalisée sur les trajets longue distance entre différentes villes. Toutefois, depuis un an Lyft a pivoté afin de proposer un service à l’interieur même des agglomérations et concurrence par exemple les offres de taxis et de chauffeurs privés. L’application permet ainsi à des conducteurs de récupérer en cours de route des inconnus et d’être payés pour ce service.

L’application est effective à San Francisco, Seattle, Chicago et Los Angeles.

Cette nouvelle augmentation de capital doit permettre à Lyft d’étendre son service à l’ensemble du territoire et à l’international.

Tags

La rédaction

Pour contacter la rédaction, cliquez ici / Devenez "la start-up de la semaine" : faites vous connaitre! / Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici
L’américain Lyft lève 60 millions de dollars pour son service de covoiturage en temps réel
Comment Starburst Accelerator veut faire décoller les pépites du secteur aéronautique et spatial
Temasek et Trustbridge songent à mettre la main sur les activités de WeWork en Chine
[Made in Océan Indien] Qui est Talenteum, la startup mauricienne à impact social?
Les offres d’emploi de la semaine
WorkBoard lève 30 millions de dollars pour sa plateforme de gestion de projets en entreprise
[Made in Bretagne] Zoom sur l’écosystème digital breton en 2020
Copy link