ActualitéBusinessDistribution

Le Bon Côté des Choses officialise un financement de plus de 500 000 euros

La start-up, Le Bon Côté des Choses (BCC), vient d’annoncer un plan de financement de plus de 500 000 euros. Finalisé fin 2011, celui-ci s’est effectué auprès de cinq partenaires.

Fondée en 2009 par Thierry Ferrandiz, Rémy Amouroux et Anne-Laure Bringout, la start-up propose un outil permettant aux internautes de pratiquer une « consommation ajustée ». Son dispositif, baptisé le Social Shopping List Optimizer, offre ainsi la possibilité au consommateur d’enregistrer en ligne sa liste de courses en intégrant une batterie de critères spécifiques (commerce de proximité, prise en compte des cartes de fidélité, régime sans gluten, etc), dans le but de trouver les meilleurs prix.

Aujourd’hui, la jeune pousse annonce une augmentation de capital de plus de 500 000 euros. Celle-ci s’est opérée en plusieurs étapes :

  • Fin 2011, l’équipe du BCC a reçu 300 000 € d’aide de la part d’Oséo.
  • La start-up a également levé 80 000 € auprès d’INPG Entreprise SA.
  • La société a par ailleurs obtenu une avance de trésorerie de 50 000 € sous forme de prêt bancaire, garanti par l’Adises.
  • 45 000 € lui ont été accordés par un dispositif de la région Rhône-Alpes, baptisé INOVIZI.
  • Enfin, lauréat du Réseau Entreprendre Savoie, le BCC a bénéficié de 35 000 €.

Grâce à ces divers financements externes, Le Bon Côté des Choses compte ouvrir au grand public son outil de Social Shopping List Optimizer, testé depuis plusieurs mois en version bêta. La jeune pousse compte également développer des solutions B2B et annonce un renforcement de ses équipes avec l’arrivée de quatre nouvelles recrues.

Tags

La rédaction

Pour contacter la rédaction, cliquez ici / Devenez "la start-up de la semaine" : faites vous connaitre! / Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici

Sur le même sujet

4 thoughts on “Le Bon Côté des Choses officialise un financement de plus de 500 000 euros”

  1. Bonjour Frenchweb,
    Quelques-uns de nos voisins ont été chagrinés parce que nous sommes présentés comme une startup lyonnaise.
    Alors pour être très précis, nous sommes en Savoie, à Technolac, au Bourget du Lac. Cela se situe entre Aix les Bains et Chambéry.
    Mais tout cela reste dans notre superbe région Rhône Alpes, entre lacs et montagnes après tout ;-)
    Bien à vous tous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Close
Share This