ActualitéLes levées de fonds

Le Britannique Just Eat lève plus de 400 millions d’euros en bourse : « nous sommes le WhatsApp des plats à emporter »

Le spécialiste des plats à emporter a dépassé toutes ses attentes

just-eatSpécialisé dans la commande de plats en ligne auprès de restaurants, le Britannique Just Eat – qui est actionnaire de la start-up française Alloresto – vient de lever 360 millions de livres (plus de 430 millions d’euros à date, ndlr) grâce à son introduction en bourse sur le London Stock Exchange. Avec un prix par action fixé à 260 livres, l’entreprise atteint le club restreint des start-ups estimées à plus d’un milliard de dollars avec une valorisation de 1,47 milliards de livres (1,77 milliards d’euros à date, ndlr).

Au total, l’entreprise a levé plus que les 100 millions de livres qu’elle espérait en mars dernier, lors de l’annonce de sa volonté d’entrer sur LSE, et atteint une valorisation nettement supérieure aux 700 à 900 millions de livres anticipés à l’époque [lire notre article : Just Eat, actionnaire d’Alloresto, vise une introduction en bourse à Londres, ndlr].

David Buttress, son président, s’est réjouit de l’évènement sur Twitter et a déclaré à plusieurs médias britanniques :que Just Eat était le « WhatsApp des plats à emporter » (« the WhatsApp of takeaway », ndlr).

Reprise de l’article publié le 17 mars sur Frenchweb :

Fondé en 2001, Just Eat est l’un des plus grands acteurs de la livraison de plats à domicile et revendique couvrir plus de 36 000 restaurants pour plus de 7 millions de clients. Initialement créé au Danemark, c’est en 2006 qu’il a débarqué au Royaume-Uni qui est devenu depuis son principal marché au point d’y installer son siège social. 1,3 million de Britanniques auraient ainsi téléchargé son application selon ses chiffres.

Le géant de la restauration à domicile s’est ensuite étendu avec de nombreuses filiales en Europe et au Canada, jusqu’à couvrir 13 pays aujourd’hui. En France,il a pris des parts dans Alloresto en 2012. Il s’est implanté pour la première fois en Asie avec l’ouverture d’une plateforme indienne en novembre dernier.

Classé 149e dans le dernier classement Deloitte Technology Fast 500 EMEA – qui évalue les sociétés technologiques à forte croissance – Just Eat a enregistré un peu moins de 60 millions de livres de chiffres d’affaires (un peu moins de 72 millions d’euros, ndlr) et affirme apporter 700 millions de livres de revenus à l’ensemble de ses enseignes partenaires.

Tags

Olivier Harmant

Pour contacter la rédaction: cliquez ici Devenez "la start-up de la semaine" : faites-vous connaitre! Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici
Le Britannique Just Eat lève plus de 400 millions d’euros en bourse : « nous sommes le WhatsApp des plats à emporter »
Racheté par le Crédit Agricole, comment Linxo compte accélérer dans l’open banking
1,6 million d’euros pour Hootside, l’application de jeux vidéo en réalité augmentée
Pourquoi le PSG lance-t-il sa cryptomonnaie ?
RGPD: le modèle européen de protection des données s’étend à l’international
Fintech: focus sur les entreprises qui recrutent
Trottinettes électriques : l’Américain Bird rachète son concurrent allemand Circ
Copy link