A la uneArts et CultureHR TechLes levées de fondsTech

Le Français Talentsoft lève 25 millions d’euros auprès de Goldman Sachs

Une nouvelle aventure s’ouvre pour Talentsoft. Cette start-up française spécialisée dans les logiciels à destination des ressources humaines vient de lever 25 millions d’euros auprès de Goldman Sachs. La banque d’affaires américaine a approché la start-up il y a six mois.

Ce qui a intéressé l’institution de Wall Street : la potentiel international de Talentsoft. Fonctionnant entièrement dans le cloud, les logiciels développés par la société répondent à un besoin majeur : la gestion des talents, qu’il s’agisse des recrutements, de la mobilité interne ou des formations. La SNCF, Arte ou encore Air Liquide et Bouygues Telecom utilisent ses solutions.

50 millions d’euros de CA en 2017

L’entreprise, qui vise les 50 millions d’euros de chiffre d’affaires d’ici à 2017,  veut désormais mettre le cap sur l’international, alors qu’elle revendique déjà plus de 800 clients dans une centaine de pays.

Cette annonce survient alors que d’autres start-up qui développent des solutions à destination des RH viennent de boucler des tours de table importants. Une tendance qui reflète les évolutions à venir dans le secteur. Plus de détails avec Jean-Stéphane Arcis, le PDG de Talentsoft.

PDG : Jean-Stéphane Arcis

Création : 2007

Siège social : Boulogne-Billancourt

Marché : logiciels cloud pour les ressources humaines

Concurrents : Oracle, IBM…

Chiffre d’affaires :

  • 2014 : 25 millions d’euros revendiqués
  • 2017 : objectif de 50 millions d’euros

Olivier Harmant

Journaliste chez FrenchWeb - DECODE.MEDIAPour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
Le Français Talentsoft lève 25 millions d’euros auprès de Goldman Sachs
Face au Bon Coin, Wallapop lève 157 millions d’euros auprès de Korelya, le fonds de Fleur Pellerin
AssurTech: la startup française Zelros lève 11 millions de dollars auprès de BGV et ISAI
reddit
Reddit profite de sa popularité pour lever 116 millions de dollars supplémentaires
Gig economy: la Commission européenne se penche sur le sort des travailleurs des plateformes
Neutralité du net: la Californie remporte une victoire majeure
Qui est LumApps, cette startup lyonnaise qui vise le statut de licorne?