ActualitéFinTechLes levées de fonds

Le groupe BBVA investit plus de 60 millions d’euros dans une banque sur mobile

Le groupe bancaire espagnol BBVA vient de prendre une participation de 29,5% au capital de la start-up britannique Atom Bank pour 45 millions de livres (environ 63,8 millions d'euros). Cette opération survient alors que les grands banques historiques doivent s'adapter aux nouveaux usages numériques. Cette opération porte à plus de 135 millions de livres levés par Atom depuis sa création il y a dix-huit mois, souligne la société.

Deux anciens du secteur bancaire

Avec un lancement prévu pour début 2016, Atom se présente comme une banque en ligne entière conçue et optimisée pour les clients mobiles. «Atom veut offrir une expérience client qui repose sur les meilleures pratiques des grandes entreprises du numérique afin de les introduire dans le secteur bancaire», explique-t-on dans un communiqué. «Les clients seront en mesure d'ouvrir des comptes sur l'application mobile d'Atom, d'accéder à leurs informations financières d'une manière simple et de profiter d'une gamme d'outils uniques pour les aider à obtenir le maximum de leur argent».

A l'origine d'Atom, on retrouve deux anciens du secteur bancaire. Son président, Anthony Thomson, est le cofondateur de Metro Bank, et son PDG, Mark Mullen, est un ancien de HSBC. A l'issue de cet investissement, BBVA disposera de deux sièges au conseil d'administration et pourra participer aux prochains tours de table. Le groupe bancaire espagnol apportera également ses compétences en matière de numérique.

Déjà plusieurs acquisitions

BBVA précise que cet investissement s'inscrit dans son plan de transformation numérique. En avril, le groupe avait acquis Spring Studio, une agence digitale basée à San Francisco spécialisée dans l'expérience utilisateur. L'an passé, il avait également mis la main sur une banque en ligne américaine, Simple, pour 117 millions de dollars.

De nombreuses banques tentent de s'adapter aux nouveaux usages et choisissent de se rapprocher des start-up qui s'attaquent au marché sur une activité précise, loin d'un modèle de banque généraliste. En France, c'est par exemple le cas de Crédit Mutuel Arkéa qui a récemment mis la main sur le service de cagnotte en ligne Leetchi, ou du groupe BPCE avec son rival Lepotcommun.fr.

Autre stratégie, Santander a lancé l'an passé un fonds de 100 millions de dollars pour investir dans les FinTech, c'est-à-dire les start-up qui innovent dans le secteur bancaire et financier. Au final, l'an passé, les investissements ont triplé dans ce secteur, à 12,2 milliards de dollars, selon une étude d'Accenture.

Crédit photo : atombank.co.uk

Tags
Microsoft Experiences les 3 et 4 octobre 2017

Olivier Harmant

Pour contacter la rédaction: cliquez ici Devenez "la start-up de la semaine" : faites-vous connaitre! Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This