A la uneActualitéAmérique du nord

Le patron de Netflix donne 100 millions de dollars pour encourager l’accès aux grandes écoles

Reed Hastings, le CEO de la plateforme vidéos Netflix, va investir 100 millions de dollars dans un nouveau projet philanthropique. Celui qui est l'un des signataires de «The Giving Pledge», l'organisation caritative créée par Warren Buffet, va investir 100 millions de dollars dans un nouveau fonds philanthropique à destination d'oeuvres pour l'éducation, indique TechCrunch.

Le «Hastings Fund» doit aider les enfants à avoir accès à des grandes écoles de renom. «Notre but est de nouer des partenariats avec les communautés pour obtenir un chiffre croissant d'étudiants qui ont accès aux riches et prestigieuses formations», indique le site du fonds. Les premières dotations du fonds iront vers le «United Negro College Fund» et la «Hispanic Foundation of Silicon Valley», afin d'aider les jeunes américains issus des communautés noires et latinos. Le fonds sera dirigé par Neerav Kingsland, un ancien consultant et CEO dans le milieu éducatif, diplômé de Yale.

Comme les autres signataires du Giving Pledge, Reed Hastings s'est, lui, emparé du sujet Education. Ces «individus fortunés», du monde de la tech et d'ailleurs, se sont engagés à donner, a minima, 50% de leur fortune à des oeuvres caritatives.

Lire aussi: «The Giving Pledge», 138 milliardaires s’engagent à changer le monde

Tags

Jeanne Dussueil

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Le patron de Netflix donne 100 millions de dollars pour encourager l’accès aux grandes écoles
Alphabet
[DECODE Market] Malgré la crise les entreprises de la tech continuent de croitre.
Voyage: les résultats trimestriels d’Expedia frappés de plein fouet par la pandémie
Jeux vidéo: les résultats trimestriels d’Electronic Arts dépassent les attentes
La Silicon Valley résiste à la pandémie, affichant des profits insolents
Lutte contre les infox : le CSA demande plus d’efficacité et de transparence aux réseaux sociaux
Coronavirus : Orange limite la casse au premier semestre
Copy link