ActualitéJeux Video

Le studio français Quantic Dream racheté par le géant chinois NetEase

AFP

Pour découvrir l’actualité de la FrenchTech, et les infos à ne pas manquer directement dans votre boite mail à 15h tous les jours, cliquez ici

NetEase Games, l’un des géants chinois du jeu vidéo, a acquis pour un montant non dévoilé la totalité du studio français indépendant Quantic Dream, développeur du futur jeu d’aventure Star Wars Eclipse, a annoncé mercredi le groupe dans un communiqué.

Le concurrent de Tencent met ainsi un premier pied en Europe, tandis que le studio dans lequel il avait déjà investi en 2019 « continuera d’opérer de manière indépendante », a-t-il affirmé.

« Afin de poursuivre notre développement (…), mais aussi pour financer d’autres studios et devenir un éditeur international, des investissements plus importants sont nécessaires », a expliqué Quantic Dream sur son site.

Le montant de l’opération n’a pas été dévoilé.

Le studio Quantic Dream, installé à Paris et à Montréal, avait été fondé en 1997 par son actuel dirigeant David Cage, et a notamment développé les titres « Heavy Rain », « Beyond: Two Souls » ou « Detroit: Become Human », qui propose de prendre en main la destinée de trois robots dans une ville peuplée d’androïdes.

Quantic Dream travaille actuellement avec LucasFilm Games à une nouvelle adaptation en jeu vidéo de l’univers Star Wars, classée parmi les titres « AAA », qui regroupe les jeux à gros budget.

L’action du géant chinois du jeu vidéo NetEase a été bousculée cet été après le report durant un mois de la sortie en Chine de son titre phare Diablo Immortal, codéveloppé avec l’américain Activision Blizzard.

Début juin, la Chine avait accordé de nouvelles licences à 60 jeux vidéo, la deuxième vague d’autorisations à être attribuée cette année sur le premier marché mondial.

L’annonce a été perçue comme un signal positif pour le secteur chinois du jeu vidéo, ciblé ces dernières années par les autorités, ce qui avait pesé sur la rentabilité de nombreuses entreprises du jeu vidéo, comme le géant Tencent, numéro un mondial du secteur.

Dans le marché mondial des jeux vidéo, l’heure est actuellement à la consolidation, avec notamment des acquisitions géantes comme le rachat en début d’année d’Activision Blizzard par Microsoft pour 68,7 milliards de dollars, ou celui de Bungie par Sony pour 3,6 milliards de dollars.

Bouton retour en haut de la page