ActualitéTelecom

Orange: objectifs confirmés pour 2022, nouveau plan stratégique présenté début 2023

AFP

Pour découvrir l’actualité de la FrenchTech, et les infos à ne pas manquer directement dans votre boite mail à 15h tous les jours, cliquez ici

Le géant français des télécoms Orange a confirmé jeudi ses objectifs annuels, après un chiffre d’affaires stable au premier semestre, et annoncé qu’il présenterait son futur plan stratégique en février 2023.

Sur les six premiers mois de l’année, les revenus se sont élevés à 21,3 milliards d’euros et l’excédent brut d’exploitation après loyers (Ebitdaal), principal indicateur de rentabilité du groupe, a atteint 5,93 milliards d’euros (+0,7%),

Cette performance conforte l’objectif 2022 « d’une progression entre 2,5% et 3% » de l’Ebitdaal, a indiqué Orange dans un communiqué.

Pour 2022, le groupe confirme également l’objectif d’un « cash-flow » (flux de trésorerie) organique des activités télécoms d’au moins 2,9 milliards d’euros.

« Cette performance solide nous permet de confirmer notre +guidance+ (prévision, NDLR) pour l’année en cours. (…) Elle nous permet également de préparer l’avenir avec confiance et responsabilité pour l’élaboration de notre prochain plan stratégique », a déclaré Christel Heydemann, directrice générale du groupe, citée dans le communiqué.

Ce plan sera annoncé « en février 2023 » et concernera la stratégie pour « la décennie à venir », a complété Ramon Fernandez, directeur général adjoint chargé des finances, lors d’une conférence téléphonique.

Avec une croissance de 7,9% sur un an, la zone Afrique et Moyen-Orient est toujours le principal moteur des revenus d’Orange.

Interrogé en conférence de presse sur une possible acquisition de l’opérateur mauritanien Mattel via sa filiale Sonatel basée au Sénégal, le directeur général d’Orange pour l’Afrique et le Moyen-Orient, Jérôme Hénique, a confirmé jeudi des « discussions » avec les actionnaires de Mattel.

En France, principal marché du groupe, les ventes reculent de 1,7%, en raison de moindres « cofinancements reçus ».

– Accord d’itinérance avec Iliad –

Dans ce pays, Orange « vient de soumettre » au régulateur français des télécoms (Arcep) un accord de prolongation du contrat d’itinérance 2G/3G avec son concurrent Iliad « jusqu’en 2025 », a annoncé M. Fernandez.

« C’est un contrat pour lequel on a des conditions financières qui répondent totalement à nos objectifs financiers », a ajouté Christel Heydemann en conférence de presse.

En Europe, où Orange est présent dans sept pays, les ventes hors Espagne sont en légère hausse (+0,8%) au premier semestre.

Le chiffre d’affaires en Espagne reste, lui, en retrait de 4,3% sur la période, alors que l’opérateur français vient d’annoncer la finalisation de l’accord de fusion avec son concurrent MasMovil sur ce marché fragmenté.

Malgré une forte dégradation de l’Ebitdaal (-25,3%), les revenus sur le segment des entreprises restent stables sur le semestre.

Le chiffre d’affaires de Totem, la filiale qui détient et gère les infrastructures mobiles passives des tours de télécommunications en France et en Espagne, atteint 328 millions d’euros au premier semestre (+10,2%).

Alors que le fonds canadien Brookfield –principal actionnaire du diffuseur TDF qui possède près de 20.000 sites télécoms en France– met en vente sa participation de 45%, la direction d’Orange s’est montrée prudente sur le sujet.

« On n’a jamais caché qu’on avait une ambition de croissance organique et inorganique pour Totem », a rappelé Mme Heydemann. Mais « on n’a pas pour objectif de racheter seul 45% de TDF ».

Bouton retour en haut de la page