Actualité

Les adeptes d’Airbnb dépensent à Paris deux fois plus que les touristes traditionnels

La plateforme collaborative aurait généré, en douze mois, 185 millions d’euros pour l’économie parisienne.

Selon une récente étude menée par Airbnb sur son marché parisien, les adeptes du service resteraient dans la capitale en moyenne 5,2 jours par séjour, contre 2,3 jours pour les touristes optant pour un séjour en hôtel traditionnel.

L’étude indique également, que les adeptes d’Airbnb dépensent en moyenne 865 euros lors de leur séjour contre 439 euros pour les seconds.

Autre enseignement de cette enquête : 93% des internautes ayant choisi Airbnb pour séjourner à Paris souhaiteraient vivre cette expérience comme « un véritable Parisien ». Conséquence : les adeptes du service privilégient leurs achats auprès des commerçants de quartier et concentrent leurs visites dans des lieux peu touristiques.

Du côté des hôtes, Airbnb en recenserait près de 10 500 dans la capitale. Ces derniers mettraient leur logement en location près de 4 nuits par mois. Une activité qui leur permettrait de générer 297 euros par mois.

Pour conclure, selon l’enquête le service collaboratif générerait, au total, 185 millions d’euros en douze mois pour l’économie parisienne. Ce montant global comprendrait 28 millions d’euros perçus par les hôtes et réinjectés dans l’économie locale auxquels s’ajoutent les 145 millions d’euros dépensés par les voyageurs. Auteur de l’enquête, l’économiste Nicolas Bouzou a ajouté à cette somme un coefficient multiplicateur pour mesurer les effets indirects et arrive au total final de 185 millions d’euros.

L’étude complète. 

Tags

La rédaction

Pour contacter la rédaction, cliquez ici / Devenez "la start-up de la semaine" : faites vous connaitre! / Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici

3 commentaires

  1. Ca sent le lobbying de AirBnB auprès des autorités françaises => « Regardez ce que nous faisons : Grâce à nous, on augmente le pounvoir d’achat des parisiens et l’économie locale, alors laissez-nous faire de la conciurrence aux hôteliers en  ne nous imposant pas des règles trop contraingnantes comme la taxe de séjour par nuité et par personne… »

    Les 28M€ reversés aux hôtes seraient réinjectés dans l’économie. Probablement vrai.
    Mais vous croyez vraiment que l’argent reversés aux hôteliers fini dans une boite à chaussure enterrée dans le jardin ?

  2. Traduction de l’article : « Coucou la France, nous, airbnb, développons votre marché touristique et toujours grâce à nous vous gagnez beaucoup d’argent, il serait bête de nous interdire d’exercer en France. »

Les adeptes d’Airbnb dépensent à Paris deux fois plus que les touristes traditionnels
The Garage, l’incubateur de Cyril Paglino pour créer un écosystème blockchain de référence en Europe
Instagram
Reels, l’arme d’Instagram pour contrer l’ascension fulgurante de TikTok
Comment les indépendantistes catalans usent du numérique contre Madrid
Glyphosate, pesticides: un rapport parlementaire plaide en faveur d’une centralisation des données
FinTech: Revolut continue de recruter des têtes d’affiche de la finance
Pourquoi Balderton Capital lance un nouveau fonds de 400 millions d’euros
Copy link