ActualitéRetail & eCommerce

Les premiers résultats des soldes d’hiver en ligne

Alors que les soldes d’hiver se terminent aujourd’hui, deux organismes ayant une vision relativement globale du secteur publient les premières tendances de cette session 2012.

Ainsi, selon les premiers résultats de FIA-NET, solution de certification très répandue sur les sites de e-commerce, les soldes d’hiver 2012 ont été tout aussi bonnes qu’en 2011. En effet, sur son périmètre d’observation, FIA-NET constate une augmentation du nombre de commandes de 5 % ainsi qu’une légère hausse du CA par rapport à l’année précédente. Toutefois, le panier moyen baisse d’un euro et s’établit à 163 €.

Le portail des bons plans shopping Remises & Réductions dévoile également ses premiers résultats. Selon ses mesures, le panier moyen des 200 000 membres de son programme de cash-bak s’est élevé à 145 euros durant cette période des soldes d’hiver, soit un montant en augmentation de 18% par rapport à 2011.

D’après le portail, 3 secteurs se sont démarqués parmi les sites les plus plébiscités par les cyber-acheteurs en janvier 2012 :

  • L’électronique (Cdiscount, Rue du Commerce et Pixmania)
  • Le textile (3Suisses, la Redoute et Brandalley)
  • Le voyage (Hotel Reservation Service et booking.com)

Pour rappel, selon le baromètre de la Fevad, publié vendredi dernier, les ventes en soldes sur internet auraient progressé de 9% sur les quatre premières semaines de soldes 2012, comparées aux quatre premières semaines de soldes 2011.

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
Les premiers résultats des soldes d’hiver en ligne
Cloud gaming: après Google et Amazon, Facebook se lance sur ce marché à un demi-milliard de dollars
E-commerce: Google et Temasek prêts à investir 350 millions de dollars dans Tokopedia
4 logiciels de paie pour bien gérer votre entreprise et vos RH
Qui était Lee Kun-hee, le président de Samsung à l’origine d’un empire international ?
FoodTech: comment la restauration d’entreprise innove face à la crise
Formation des collaborateurs: comment éviter «l’obsolescence programmée de la connaissance»?