Tech

[WeekEnd BeMyApp] Les premiers jeux olympiques des apps mobiles, le 24 février

Les Jeux olympiques des applications mobiles. Voici la nouvel événement imaginé et proposé par BeMyApp. Organisés en simultané dans cinq pays, les App’Olympics se tiendront le 24 février prochain. En France, la compétition se déroulera à l’IESA Multimédia à Paris.

Pour cette grande première, 7 villes participeront à ce concours : Paris, Londres, Zürich, Berlin, New-York, Dallas et San Francisco. L’application gagnante de chaque pays intègrera la compétition internationale pour tenter de gagner la médaille d’or des App’Olympics.

Toujours fidèle à ses principes, les WeekEnds BeMyApp mettent en relation des compétences qui jusqu’à présent avaient peu d’occasions de se fréquenter : créatifs, développeurs et graphistes. Toute personne ayant une idée originale d’application mobile peut donc participer. Chaque équipe pitch son idée le vendredi soir, et, si celle-ci est retenue par le jury, le trio disposera du week-end entier pour développer cette application. Dans le cadre des App’Olympics, chaque équipe devra présenter une première version de leur travail le dimanche soir.

L’équipe gagnante du week-end pourra alors participer à la finale des JO et devra réunir le maximum de votes face à ses homologues étrangers sur la page appolympics.bemyapp.com. Le grand vainqueur sera désigné le mercredi suivant par les internautes.

Inscriptions et informations détaillées sur le site officiel.

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
[WeekEnd BeMyApp] Les premiers jeux olympiques des apps mobiles, le 24 février
Le cloud open source, ça change quoi?
4 questions sur la pénurie de semi-conducteurs qui déstabilise l’industrie mondiale
Google
GAFAM: des résultats trimestriels à nouveau mirobolants malgré quelques nuages
Avec Flag Systèmes, le Futuroscope va connaître son plus grand développement depuis sa création
samsung
Smartphones: les pénuries de composants électroniques pénalisent les ventes
ERP : Odoo, nouvelle licorne belge après une levée de 180 millions d’euros