Actualité

Les services secrets français espionnent aussi l’Internet

Pour découvrir l’actualité de la FrenchTech, et les infos à ne pas manquer directement dans votre boite mail à 15h tous les jours, cliquez ici

En pleine polémique autour de l’affaire Prism, le quotidien Le Monde révèle que la DGSE, elle aussi, stocke des millions de données personnelles collectées depuis Internet.

« La Direction Générale de la Sécurité Extérieure espionnerait également les télécommunications françaises », explique une enquête menée par Le Monde.

« La totalité de nos communications sont espionnées. L’ensemble des mails, des SMS, des relevés d’appels téléphoniques, des accès à Facebook, Twitter, sont ensuite stockés pendant des années », révèle d’emblée le quotidien.

L’article précise que les services de renseignements concernés par cette activité ne s’intéressent pas particulièrement au contenu mais plus au contenant : « Il est plus intéressant de savoir qui parle et à qui que d’enregistrer ce que disent les gens ». En somme, l’accent est porté sur les « métadonnées ».

La question de la légalité du dispositif  reste en suspens. En effet, la Cnil estimait récemment qu’un programme similaire au « Prism américain » n’était pas conforme à la législation française, tandis que d’autres estiment le contraire.

Ces méthodes françaises seraient néanmoins connues des politiques. Un article des Echos rappelle que « les grandes lignes de ce dispositif, avaient déjà été dévoilées par le directeur technique de la DGSE, Bernard Barbier, en 2010 ».

Crédit photo: Shutterstock, des millions de photos, illustrations, vecteurs et vidéos

2 commentaires

  1. « La totalité de nos communications sont espionnées. »
    Je pense que « la totalité » est un peu exagérée : comment le gouvernement français pourrait espionner mes emails Gmail qui sont transmis en cryptés en SSL stockés sur des serveurs aux USA ?

  2. Bref, les espions espionnent, grosse surprise dites donc…

Bouton retour en haut de la page
Les services secrets français espionnent aussi l’Internet
Web3 : Comment The Sandbox a attiré plus de 300 marques dans son métavers
[Nominations] Capgemini, Teads, Linxo… Les nominations de la semaine
[DECODE Quantum] A la rencontre de la startup WeLinQ
La FinTech SumUp valorisée 8 milliards d’euros après une nouvelle levée de fonds
[Made in Bordeaux] VivaTech : les startups de Nouvelle-Aquitaine en force au salon
[Silicon Carne] Startup Game Over

Votre logiciel antipub bloque votre accès à FrenchWeb.fr


Depuis 14 ans, FrenchWeb vous propose chaque jour des contenus sur la FrenchTech. Nous diffusons rarement des publicités et ne collectons pas la moindre information sans votre consentement.


Votre adblocker empêche d'afficher correctement votre media FrenchWeb. Pour y accèder, nous vous recommandons de nous ajouter à votre liste de sites autorisés.


Merci et bon surf!


Richard Menneveux, fondateur de FrenchWeb.fr et CEO de DECODE.Media