A la uneActualitéEuropeManagementMarketing & Communication

LinkedIn fait de l’E-learning son nouveau relais de croissance

Moins de trois mois après son rachat pour 26,2 milliards de dollars par Microsoft, LinkedIn peut amorcer sereinement sa mue. Le réseau professionnel qui compte 450 millions de membres a présenté hier à San Francisco une batterie de nouvelles fonctionnalités sur le Web et sur le mobile, et en point d'orgue, LinkedIn Learning, une nouvelle plateforme de cours en ligne.

Plus d'un an après le rachat de la start-up Lynda pour 1,5 milliard de dollars, LinkedIn confirme ses intentions. LinkedIn Learning reprendra en effet la majeure partie des contenus de Lynda: des tutoriels sur le web design, le business, l’animation 3D, la photographie… Au total, LinkedIn revendique une base de 9 000 cours. Elle vise les individus, mais aussi les salariés.

Au-delà de la formation en ligne, – LinkedIn n'employant jamais le terme de Mooc, LinkedIn va ouvrir cette plateforme à ses membres premium qui auront accès à 25 cours en ligne chaque semaine. Pour diffuser son nouveau site le plus largement possible, LinkedIn a prévu une offre packagée pour les entreprises qui pourront inscrire leurs employés.

La personnalisation de la formation

Pour connaître les besoins en formation des employés et faire de la «data-driven personalization», LinkedIn pourra avancer la technologie de Careerify, un autre logiciel d'identification des talents des salariés, basé sur leurs données personnelles et professionnelles.

Cette approche orientée data, «mobile», doit permettre à LinkedIn de distancer les autres acteurs positionnés sur les Mooc, tels Coursera qui s'est aussi lancé cet été dans la formation en ligne avec «Coursera for Business». Les autres américains en course sur le B2B sont Udacity, Teachlr et plus grand public la Khan Academy.

Lancé en 2003, LinkedIn sait qu'il ne peut pas seulement miser sur son annuaire de professionnels, ou sur ses contenus UGC (Pulse racheté pour 90 millions de dollars). En 2012, LinkedIn avait aussi racheté SlideShare, l'agrégateur des présentations professionnelles, pour 119 millions de dollars.

Intégré à Microsoft, LinkedIn Learning pourra aussi compter sur les suites logicielles (Microsoft Office 365 et Dynamics) pour former les salariés.

Pour accompagner ce nouveau service, LinkedIn a également présenté de nouvelles fonctionnalités autour des bots, ainsi que des alertes de news afin d'augmenter la visibilité et le partage de ses contenus.

VOIR: Linkedin présentant ses développements, dont sa nouvelle plateforme d'E-Learning

Lire aussi: 

Microsoft rachète LinkedIn pour 26,2 milliards de dollars

LinkedIn croque Lynda et met la main sur son catalogue de formations en vidéos

 

Tags

Jeanne Dussueil

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
LinkedIn fait de l’E-learning son nouveau relais de croissance
Royaume-Uni: Nokia signe son premier contrat 5G depuis l’exclusion de Huawei
eSport : PandaScore lève 5 millions d’euros auprès de la FDJ, Serena et Alven
S’adapter: le maître-mot des artisans et des boutiques depuis le confinement
Cryptoactif: Bitpanda lève 52 millions de dollars auprès du fonds de Peter Thiel 
Comment Cafeyn profite de la crise pour se renforcer
Play Store: Google se veut plus strict sur le paiement de la commission