ActualitéArts et CultureBusinessChineStartupTech

Musical.ly tombe dans le giron du Chinois Bytedance pour 800 millions de dollars

Pour découvrir l’actualité de la FrenchTech, et les infos à ne pas manquer directement dans votre boite mail à 15h tous les jours, cliquez ici

Très populaire auprès des adolescents, l’application Musical.ly a éveillé l’appétit du Chinois Bytedance. Le groupe, qui détient l’agrégateur d’informations Toutiao, connu également sous la dénomination «Today’s Headlines», vient de mettre la main sur la société chinoise. Les modalités financières de l’opération n’ont pas été communiquées mais des sources proches du dossier, citées par Bloomberg et TechCrunch, affirment que le montant de la transaction est compris entre 800 millions et 1 milliard de dollars. Malgré son rachat, Musical.ly continuera de fonctionner comme une entreprise indépendante au sein de Bytedance.

Fondée à Shanghai en 2014 par Louis Yang et Alex Zhu, Musical.ly permet de réaliser de courtes vidéos musicales et de les partager sur l’application et les autres réseaux sociaux (Facebook, Twitter, Instagram…). Le concept de l’application est assez simple dans la mesure où elle s’est appuyée sur l’imitation de votre chanteur préféré devant votre miroir lorsque vous étiez enfant pour la transposer dans le digital. De ce cette manière, les utilisateurs de Musical.ly choisissent un extrait de chanson d’une durée de 15 secondes dans le catalogue de l’application, apprennent les paroles (ou font semblant de les connaître) et mettent au point une sorte de chorégraphie avant de lancer l’enregistrement en mode selfie, tout en veillant à bien synchroniser le mouvement de leurs lèvres avec les paroles de la musique.

200 millions d’utilisateurs sur Musical.ly,
120 millions sur Toutiao

Grâce à ce concept, l’application est devenue très populaire auprès des adolescents américains en 2016 avant de séduire les jeunes Européens, notamment en France. Aujourd’hui, Musical.ly revendique plus de 200 millions d’utilisateurs dans le monde, dont 60 millions aux États-Unis.

Avec une telle force de frappe, Bytedance entend renforcer son curateur d’information Toutiao, qui revendique 120 millions d’utilisateurs. L’agrégateur de presse chinois rassemble des informations et des vidéos de centaines de médias et utilise l’intelligence artificielle pour construire un flux d’information sur-mesure pour ses utilisateurs. En l’espace de cinq ans, il est devenu l’un des plus grands services d’information au monde.

Bytedance prévoit d’utiliser la technologie de Toutiao pour développer Musical.ly en termes d’utilisateurs et de créateurs en Chine, au Japon et en Asie du Sud-Est. «En intégrant la portée mondiale de Musical.ly à la vaste base d’utilisateurs de Bytedance en Chine et dans les principaux marchés asiatiques, nous sommes en train de créer une plateforme mondiale conséquente pour nos créateurs de contenu et nos marques afin de pénétrer de nouveaux marchés», a expliqué Zhang Yiming, fondateur de Toutiao. Cette année, le curateur d’information chinois devrait générer des revenus d’environ 2,5 milliards de dollars.

Bouton retour en haut de la page
Musical.ly tombe dans le giron du Chinois Bytedance pour 800 millions de dollars
Web3 : Comment The Sandbox a attiré plus de 300 marques dans son métavers
Guerre des talents, Skill gap, Grande Démission… Comment répondre aux nouveaux enjeux RH des entreprises?
[Nominations] Capgemini, Teads, Linxo… Les nominations de la semaine
[Série A] Electra lève 160 millions d’euros pour déployer plus de 8 000 points de recharge d’ici 2030
[Série A] Cybersécurité : a16z mise sur l’AssurTech Stoïk pour son second investissement en France
Quelle est la recette de DL Software pour réussir sa stratégie de Build Up?

Votre logiciel antipub bloque votre accès à FrenchWeb.fr


Depuis 14 ans, FrenchWeb vous propose chaque jour des contenus sur la FrenchTech. Nous diffusons rarement des publicités et ne collectons pas la moindre information sans votre consentement.


Votre adblocker empêche d'afficher correctement votre media FrenchWeb. Pour y accèder, nous vous recommandons de nous ajouter à votre liste de sites autorisés.


Merci et bon surf!


Richard Menneveux, fondateur de FrenchWeb.fr et CEO de DECODE.Media