ActualitéAsieComTech

Neutralité du net: l’Inde refroidit les ambitions de Facebook dans l’accès à Internet avec son service «Free Basic»

Revers pour les ambitions de Facebook dans l'accès à Internet à bas prix. La firme de Mark Zuckerberg avait lancé en Inde, dans le cadre de son projet Internet.org, le service «Free Basics», qui propose à ses utilisateurs d'accéder à plusieurs services Internet de base : lecture des actualités, consultation de la météo, des offres d'emploi locales, accès à Facebook ou encore à des messageries instantanées comme Messenger.

Un service d'accès limité à Internet qui visiblement n'est pas du goût du Telecom Regulatory Authority of India, le gendarme des télécoms dans le pays, qui vient de publier un document interdisant de proposer des tarifs différents selon les accès aux contenus proposés : «Aucun fournisseur de service ne doit offrir ou appliquer des tarifs discriminatoires à des services de données sur la base du contenu», peut-on lire, sans quoi les opérateurs pourront être sanctionnés par des amendes.

Un tel système s'opposerait au principe de neutralité du Net estiment les opposants au projet. Fin décembre, Mark Zuckerberg publiait une tribune dans le Times of India dans laquelle il estimait : «Dans toute société, il y a certains services de base qui sont si importants pour le bien-être des gens que nous espérons que tout le monde puisse y accéder librement». Le fondateur de Facebook précisait également qu'une trentaine de pays «ont reconnu Free Basics comme un programme compatible avec la neutralité du net et bon pour les consommateurs».

Tags

Olivier Harmant

Pour contacter la rédaction: cliquez ici Devenez "la start-up de la semaine" : faites-vous connaitre! Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This