ActualitéBusiness

[News] Ce qu’il faut savoir ce matin

Facebook s’offre Gowallla, le Français Navx contre Google, SAP investi dans le cloud, soucis pour BlackBerry, ambitions en baisse pour Zynga, Betnet.fr en difficulté.

Facebook rachète Gowalla

Facebook vient d’acheter Gowalla, un équivalent de Foursquare signale CNN Money. Basé à Austin, Gowalla a été lancé en 2009 mais, bien qu’il ait levé plus de 10 millions de dollars, il n’a pas connu le succès de son rival Foursquare.


Navx demande 23 millions à Google

Navx, « société française spécialisée dans les logiciels de circulation réclame désormais 23 millions de dommages et intérêts au moteur de recherche : 20 millions d’euros au titre du préjudice financier et 3 millions au titre du préjudice moral » expliquent Les Echos. « Google avait exclu Navx de son service Adwords, qui permet aux sociétés d’acheter des liens sponsorisés sur le moteur de recherche, car il faisait de la publicité pour des avertisseurs de radar, jugeant cette pratique illégale. Le chiffre d’affaires de la société, largement tiré par le trafic drainé par ses publicités Adwords, s’était alors effondré ».


Encore des soucis pour BlackBerry

L’échec de sa tablette Playbook coûte cher à RIM, le fabricant des Black Berry : le canadien annonce une provision de 485 millions de dollars à cause des invendus qui le submergent. Et il faut ajouter le coût des pannes répétititives d’emails qui ont touché les BlackBerry à la rentrée, sans oublier des ventes en baisse, inférieures aux prévisions : bref; l’action RIM a perdu près de 10% juste avant le week end et elle a perdu plus de 70% depuis le début de l’année constate le Wall Street Journal dans un long article.


Zynga moins ambitieux

Tout n’est pas aussi rose que l’on pourrait le croire pour l’éditeur de jeux en ligne Zynga a précisé vendredi qu’il va mettre sur le marché 100 millions d’actions, il espère lever 1 milliard de dollars, et l’entreprise serait donc valorisée à 9 milliards. Une valorisation qui est 50% plus basse que celle évoquée lors de l’annonce de l’introduction en juillet dernier remarque le Wall Street Journal. A cette époque Zynga disait vouloir lever 2 milliards avec une valorisation à 20 milliards. Mauvaise nouvelle pour ceux qui ont participé aux tours de tables privés avant l’introduction en bourse, ils vont voir leur investissement perdre près de 30% de sa valeur précise le quotidien économique américain.


Betnet va-t-il survivre ?

« Après le récent projet d’acquisition d’Eurosportbet par Unibet, le marché français des jeux d’argent et de hasard sur Internet s’achemine vers une nouvelle opération de consolidation » selon Les Echos « Un an après son lancement, le petit opérateur Betnet est à la veille d’une reprise ou, pis, de sa liquidation ». Betnet.fr spécialisé dans le pari hippique a été déclaré en redressement judiciaire le 23 novembre dernier. « Le PMU écrase effectivement la concurrence, alors que le pari hippique en ligne s’est globalement bien développé depuis juin 2010. Sa part de marché déclarée est de 85 %, mais d’aucuns évoquent les 90 %. » constatent Les Echos.

Tags

La rédaction

Pour contacter la rédaction, cliquez ici / Devenez "la start-up de la semaine" : faites vous connaitre! / Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This