Actualité

[News] Ce qu’il faut savoir ce matin

Deezer à l’assaut du monde, Bruxelles enquête sur le prix de l’eBook, Amazon et les livres pour enfants, IPv6 : la Chine en avance, porte-monnaie électronique : guerre Google-Verizon

Le monde pour Deezer sauf les USA

Axel Dauchez, le patron de Deezer explique aux Echos pourquoi il n’ira pas aux USA : « Nous avons déjà ouvert notre service dans deux nouveaux pays ces dernières semaines, le Royaume Uni et la Belgique. D’ici à la fin de l’année, nous serons disponibles dans toute l’europe. L’Amérique latine suivra début 2012, puis l’Asie et enfin l’Afrique. Notre plan de marche prévoit que nous soyons présents dans 130 pays en février, 200 en juin. Pourquoi ne pas viser les Etats-unis ? Certains affirment que vous vous partagez le monde avec Spotify… Un partage du monde, non ! Un partage des priorités, c’est certain. Je souhaite à Spotify de réussir aux Etats-unis, mais je pense que c’est aujourd’hui le pire marché pour nous. Il n’est pas en croissance, il est surconsidéré par rapport à sa taille et les marges y sont très faibles. »


Entente sur l’eBook ?

« La Commission européenne a ouvert, hier, une enquête visant cinq éditeurs – dont le Français Hachette Livre (Lagardère) ou le britannique Penguin (Pearson) – afin de déterminer si ces derniers se sont livrés, dans l’espace économique européen, à des pratiques anticoncurrentielles avec Apple, très actif sur le marché du livre électronique » signale Le Figaro. Le Wall Street Journal mentionne aussi les éditeurs HarperCollins, Simon & Schuster, et Macmilan, plus l’Allemand Verlagsgruppe Georg von Holtzbrinck concernés par l’enquête. Une entente sur les prix qui aurait concerné aussi bien l’Europe que les USA, où les états du Texas et du Connecticut ont aussi ouvert une enquête.


Amazon et les eBooks pour enfants

Amazon a acheté plus de 450 livres pour enfants de l’éditeur américain spécialisé Marshall Cavendish, ils seront tous convertis en eBook signale le New York Times. C’est la première offensive d’Amazon sur ce secteur du marché du livre électronique, qui est encore minoritaire actuellement par rapport aux livres pour adultes. Marshall Cavendish va désormais se concentrer sur le marché de l’éducation.


La Chine à la conquête du high tech

La Chine a déja deux fois plus d’internautes que les USA. Elle est aussi le pays le plus avancé du monde en matière de déploiement du nouveau protocole IPv6 qui va permettre de faire face au manque d’adresses tout en améliorant la sécurité, constate le New York Times. Dans un très long article, le quotidien se demande si l’avenir de l’Internet et même celui de l’informatique, y compris celui des supers calculateurs, ne se jouent pas désormais en Chine.


Google contre Verizon

Google accuse Verizon, l’un des plus grands opérateurs américains de mobile, de refuser que son application Google Wallet mobile payments soit pré-chargée ou puisse être téléchargée sur le téléphone Galaxy Nexus (un modèle sous Google Android). Verizon répond qu’il a entamé des discussions commerciales avec Google à ce sujet. Mais en fait, Verizon développe de son côté sa propre solution de paiement sur mobiles. Cette escarmouche est une illustration d’une guerre qui ne va cesser de s’intensifier pour le contrôle des informations sur les clients et leurs habitudes d’achats. Dans ce domaine, Google fait peur aux opérateurs, qui craignent de le voir dominer le marché et leur imposer ses conditions, au moment où les opérateurs cherchent de nouvelles sources de revenus. Le paiement sur mobile étant l’une d’entre elles constate le Wall Street Journal.

Tags

La rédaction

Pour contacter la rédaction, cliquez ici / Devenez "la start-up de la semaine" : faites vous connaitre! / Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici

Sur le même sujet

1 thought on “[News] Ce qu’il faut savoir ce matin”

  1. Petite réaction par rapport à l’article sur
    « La chine à la rencontre du Hight Tech ». Je ne vois pas comment l’avenir d’Internet peut se jouer dans un pays qui pratique une censure sans équivoque sur la toile… L’avenir d’Internet passe par la « liberté d’utilisation » et il en va de même pour n’importe quel produit High Tech… La Chine va rencontrer le High Tech mais ceux-ci ne s’entendront très certainement pas.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This