ActualitéMarketing & Communication

[Chatons Online] Yummypets, le réseau social de vos animaux

Chiens, chats, lapins, tortues, perruches… Ne créez plus de profil pour vos animaux sur Facebook, il existe maintenant un véritable réseau social dédiée à ces petites (ou grosses) bêtes de compagnie. Baptisée Yummypets, la plateforme a été imaginée par la start-up bordelaise Octopepper.

Nom, race, pedigree… Il suffit de remplir les coordonnées de votre compagnon pour l’inscrire sur la plateforme et le faire rencontrer une communauté animalière qui se veut moderne, légère et colorée. Le tout développé sous la houlette de Léo, mascotte des lieux.

Une fois inscrit, l’animal pourra donc devenir « ami » avec d’autres, et partager des moments de sa vie, via les commentaires, photos et vidéos postés par son maître.

Un peu farfelu, le concept peut toutefois se révéler prometteur. En effet, lancé il y a 3 semaines, Yummypets revendique déjà 150 inscrits par jour, une photo postée toutes les 3 minutes, plus de 8000 commentaires, et plus de 15 000 pages vues par jour.

Quelques chiffres encourageants qui laissent imaginer que cette nouvelle plateforme pourrait bien suivre les pas de son homologue américain. En effet, outre-Atlantique, Dogster, connaît un véritable succès et compte plus de 2M de VU par mois. Le site a d’ailleurs été racheté par le groupe SAY media en avril dernier.

Notons, toutefois, que de nombreux acteurs se sont déjà positionnés sur le secteur. Parmi eux : Wamiz, PetOwnr, Mypety ou encore Woopets et Zanibook.

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
[Chatons Online] Yummypets, le réseau social de vos animaux
Ekimetrics lève 24 millions d’euros auprès de Tikehau Capital et Bpifrance
Syntec Numérique
Syntec Numérique et TECH IN France fusionnent pour devenir l’organisation de référence de la Tech
[Evénement Virtuel] Les Nouveaux enjeux de la Digital Workplace & du Travail Hybride
Cédric O nous dévoile la seconde édition du French Tech Community Fund
Ornikar: pourquoi les auto-écoles doivent se tourner vers le digital
IA: Accenture fait concourir son voilier sans pilote au Vendée Globe virtuel