ActualitéBusinessTech

Palantir fait de la France son troisième marché après les États-Unis et le Royaume-Uni

AFP

Représentant 10% de son chiffre d’affaires en 2019, la France est le troisième pays dans les ventes de Palantir, le célèbre fournisseur américain d’outils d’analyse de données pour les agences de renseignement et les entreprises. La France a représenté 72,2 millions de dollars de chiffre d’affaires pour Palantir en 2019, sur un chiffre d’affaires total de 742,5 millions de dollars, selon la notice d’introduction en Bourse publiée la semaine dernière par le groupe américain.

La première zone d’activité était les Etats-Unis (40%) et la deuxième le Royaume-Uni (16%). Au premier semestre 2020, l’importance de la zone France a encore augmenté, puisque la France représentait 12% du chiffre d’affaires de Palantir, à égalité avec le Royaume-Uni. Le chiffre d’affaires français a bondi de 66% sur la période, atteignant 55 millions d’euros. Palantir (près de 2 400 employés au total) reste discret sur ses contrats.

Mais la firme a renouvelé fin 2019 avec la direction générale du renseignement intérieur (DGSI) son contrat de fourniture de Gotham, un système d’analyse de données conçu à l’origine pour les agences américaines comme la CIA. La firme a également vendu à Airbus et Sanofi Foundry son logiciel qui permet de connecter ensemble tous les systèmes pour constituer un grand pot commun de données, utilisables ensuite pour éclairer une myriade de d’analyses et de décisions.

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
Palantir
Palantir fait de la France son troisième marché après les États-Unis et le Royaume-Uni
Désinformation sur les vaccins: Twitter bloquera les utilisateurs au bout de cinq rappels à l’ordre
Zoom: propulsée par le confinement, l’app de visioconférence se prédit un bel avenir
Le réseau social conservateur Gab piraté par des hackers militants
[Next40] Transformation des entrepôts: comment Exotec mise sur toujours plus de « logiciel »
Vestiaire Collective lève 178 millions d’euros auprès du groupe de luxe Kering et Tiger Global Management
Google Finance adapte sa plateforme pour répondre à l’engouement autour des cryptomonnaies