ActualitéBusinessTech

Pinterest pourrait lever jusqu’à 1,6 milliard de dollars pour ses débuts en Bourse ce jeudi

AFP

L’application de partage de photos par centres d’intérêt Pinterest va faire ses premiers pas en Bourse jeudi à Wall Street au prix de 19 dollars l’action, a-t-elle annoncé mercredi soir. Pinterest, qui sera cotée sur le New York Stock Exchange sous le symbole PINS, propose 75 millions d’actions, et 11,25 millions de plus si besoin, a ajouté l’entreprise américaine basée à San Francisco (ouest), soit entre 1,4 et 1,6 milliard de dollars levés grâce à l’opération.

A 19 dollars, le prix d’introduction est donc au-dessus de la fourchette (15 à 17 dollars), envisagée jusque là et qui valorisait l’entreprise à environ 11 milliards de dollars. Ce prix d’entrée constitue une surprise car l’expérience malheureuse de la plateforme de réservation de voitures avec chauffeur Lyft semblait avoir refroidi les ardeurs. Entrée en Bourse à 72 dollars fin mars, Lyft a clôturé à 59,51 dollars mercredi.

Pinterest, qui revendique 250 millions d’utilisateurs, avait dévoilé officiellement en mars son dossier pour entrer en Bourse, l’une des nombreuses IPO (Initial Public Offering) du monde de la « tech » attendue cette année, après Lyft et avant Uber, Airbnb, Slack, etc. Pinterest indiquait alors avoir réalisé un chiffre d’affaires de 755,9 millions de dollars en 2018 clos, soit un peu moins du double de l’exercice 2017, et une perte nette de presque 68 millions de dollars, moitié moins que l’année précédente.

Pinterest joue sur deux leviers pour tenter de gagner de l’argent: le commerce en ligne et la publicité.

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
Pinterest
Pinterest pourrait lever jusqu’à 1,6 milliard de dollars pour ses débuts en Bourse ce jeudi
Face aux géants du streaming, WarnerMedia fusionne avec Discovery pour 43 milliards de dollars
NFT: les enchères d’œuvres numériques débarquent en France
Cloud: comment la France veut s’émanciper des géants américains
CarTech: le groupe Stellantis s’allie au fabricant de produits électroniques Foxconn
Axa
Cyberattaque: Axa Partners victime d’un rançongiciel en Asie
Retail: le Français Ankorstore lève 84 millions d’euros auprès de Tiger Global et Bain Capital