ActualitéBusinessFinTech

Pourquoi le projet de paiement paneuropéen EPI a été revu à la baisse

AFP

Pour découvrir l’actualité de la FrenchTech, et les infos à ne pas manquer directement dans votre boite mail à 15h tous les jours, cliquez ici

Le nouveau service de paiement paneuropéen EPI promis pour 2022 perd son volet carte, a indiqué jeudi la directrice générale du consortium bancaire à l’AFP, mais le projet continue autour du paiement instantané et d’un portefeuille numérique. « On ne peut plus faire le schéma de carte européen tel qu’on l’avait imaginé, ce qui est à mon avis fort dommage », explique la directrice générale de European Payment Initiative (EPI) Martina Weimert. La société, dont les 13 banques toujours embarquées sont actionnaires, se recentre sur la technologie du paiement instantané, qui permet de réaliser des virements en quelques secondes, et un « portefeuille numérique ».

Le projet « garde toute sa raison d’être »

Le 11 mars, EPI avait juste indiqué sur son site internet qu’elle « adaptait désormais son champ d’action et ses objectifs » autour des « paiements instantanés », sans en préciser le détail. Parmi les raisons avancées, les défections récentes de l’allemande DZ Bank et de l’espagnole Caixa, aux parts de marchés importantes dans leurs deux pays. « Le redimensionnement du projet EPI est une triste nouvelle pour l’Union européenne« , a réagi Pierre-Edouard Batard, directeur général de la Confédération Nationale du Crédit Mutuel, auprès de l’AFP. « L’Europe a un besoin urgent de retrouver toute sa souveraineté dans le domaine des paiements, nous le constatons intensément dans cette période de tensions géopolitiques fortes », a-t-il repris. Le projet « garde toute sa raison d’être », précise-t-on au sein d’une autre banque française.

Annoncé à l’été 2020, le schéma de carte européen visait à la création d’une nouvelle solution de paiement paneuropéenne unifiée, basée sur la technologie des transactions instantanées, en vue notamment d’offrir une alternative aux géants du secteur tels que Visa et Mastercard. Sur les 22 banques présentes à sa création fin novembre 2021, seules 13 sont encore à bord, précise l’EPI sur son site. Parmi elles, six françaises -Crédit Mutuel, BNP Paribas, Crédit Agricole, La Banque Postale, BPCE, Société Générale- mais aussi l’acteur du paiement Wordline et six banques étrangères dont l’espagnole Santander, l’allemande Deutsche Bank et la néerlandaise ING. EPI devrait revenir à la fin du mois d’avril avec plus de précisions sur son nouveau périmètre.

Bouton retour en haut de la page
Pourquoi le projet de paiement paneuropéen EPI a été revu à la baisse
Orange : l’ère Stéphane Richard définitivement terminée
[Nominations] Figaro Classifieds, Sendinblue, Mon Petit Placement… Les nominations de la semaine
[DECODE Quantum] A la rencontre d’Anais Dreau, chargée de recherche CNRS en physique quantique
Dix ans après son entrée en Bourse, Facebook reste incontournable malgré l’image ternie
[Silicon Carne] Faire grandir la startup economy
[Série A] RH : Club Employés lève 7 millions d’euros auprès de MAIF Avenir
Ads Blocker Image Powered by Code Help Pro

Votre adblocker bloque votre acces a FrenchWeb.Fr



Depuis 14 ans, FrenchWeb vous propose chaque jour des contenus sur la FrenchTech. Nous diffusons rarement des publicités et ne collectons pas la moindre information sans votre consentement.

Les adblockers empechent votre acces a FrenchWeb. Pour y acceder, nous vous recommandons de nous ajouter a votre liste de sites autorisés.

Merci et bon surf!

Richard Menneveux, fondateur de FrenchWeb.fr et CEO de DECODE.Media