ActualitéBusinessStartup

Qweeby, opérateur de dématérialisation fiscale des factures, lève 200 000 euros

Qweeby est un opérateur de solutions de dématérialisation de factures qui permettent aux entreprises de produire un flux de données structuré (conformément aux standards en vigueur) et signé en quelques clics et sans coût de mise en œuvre (ou de maintenance).

Les solutions QWEEBY sont nativement interopérables et conformes aux standards de sécurité en vigueur. Cette offre  est notamment destinée aux PME/PMI, aux fournisseurs de la grande distribution…

La société annonce un premier tour de table de 200 000 € auprès de Novaris Equity, d’Oseo et de la région Rhône-Alpes (dispositif IDéclic). Grâce à cette opération, Qweeby compte accélérer sa croissance, développer son réseau indirect en faisant appel à de nouveaux partenaires intégrateurs et intensifier ses investissements en R&D.

 

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.

Un commentaire

  1. Bonjour, nous vous informons que Qweeby sera présent lors du salon Doc&Finance, qui se déroulera au CNIT à Paris la Défense, les 24 et 25 janvier 2012. Cela vous donnera l’occasion de pouvoir nous découvrir et de vous renseigner sur la dématérialisation client ainsi que son environnement. Nous proposons une conférence de 13h30 à 14h15 le 24 janvier 2012. Le thème sera : « émettre ses factures sous forme électronique : les 5 points clés pour réussir son projet et assurer un ROI rapide ».

Qweeby, opérateur de dématérialisation fiscale des factures, lève 200 000 euros
Le téléchargement de TikTok et WeChat interdit dès dimanche aux États-Unis
PayFit : une politique de télétravail faite de confiance et de mobilité géographique
Jeux vidéo: pourquoi l’avenir des consoles reste incertain
Apple poursuit sa conquête du marché indien avec l’ouverture de son premier magasin en ligne
Glwadys Le Moulnier : « La classe sociale détermine la difficulté avec laquelle on peut entreprendre »
Coronavirus, racisme, élections: comment Facebook veut calmer les échanges entre ses employés
Copy link