ActualitéTech

Recommerce, la start-up spécialiste du mobile d’occasion, ouvre une filiale en Espagne

La start-up est passée de 30 à 60 employés en une année et développe de plus en plus de filiales en Europe…

Recommerce Solutions, qui a levé 7,1 millions d’euros en février 2013, ouvre une filiale en Espagne. Spécialisée dans la reprise et la revente de mobiles d’occasion, la start-up négocie différents partenariats avec des opérateurs, MVNO, distributeurs, constructeurs, e-commerçants, pour proposer le service de reprise de mobiles, et augmenter leurs revenus.

La start-up, basée à Gentilly en région parisienne, oeuvre depuis 4 ans, et s’internationalise en Europe. Leur présence sur le Salon du Mobile World Congress est l’occasion de rencontrer des partenaires étrangers, et concorde avec l’ouverture de sa filiale espagnole, sous la direction de Diane Thomas, associée et directrice du développement international chez Recommerce.

  • Création en 2009 par 4 fondateurs
  • 8 centres de reconditionnement en Europe, dont 4 en France : Poitou-Charentes, Haute-Normandie, Nord-Pas-de-Calais, Languedoc-Roussillon
  • 20 M€ en 2013 / CA 2012 : 12M€
  • Effectif: 60 salariés, 55 techniciens travaillant dans les ateliers partenaires, issus de l’Economie Sociale et Solidaire (estimations fin 2013)
  • Funding: Levée de fonds de 7,1 millions d’euros en 2013 auprès de Seventure Partners du FSN PME géré par CDC entreprise et 3T CAPITAL
  • Présence en France, en Espagne, en Pologne et en Suisse prochainement
Bouton retour en haut de la page
Recommerce, la start-up spécialiste du mobile d’occasion, ouvre une filiale en Espagne
Hublo rachète Mstaff pour compléter son offre de gestion des remplacements du personnel de santé
Ukraine: Microsoft prévient que la cyberattaque pourrait rendre inopérables les sites gouvernementaux
Comment Block (ex-Square), la FinTech de Jack Dorsey, veut démocratiser le minage de bitcoin
Avec 25,5 milliards de dollars levés en 2021, la Tech londonienne domine l’Europe
[SEED] Stoïk lève 3,8 millions d’euros auprès d’Alven Capital et Kima Ventures pour assurer les PME contre les cyberattaques
Google demande l’annulation d’une amende de 100 millions d’euros reçue de la Cnil pour ses cookies