AcquisitionActualitéRetail & eCommerceTransport

Réservation de voiture : Expedia rachète le Français Auto Escape

Expedia va racheter le Français Auto Escape intégralement détenu par Montefiore et la direction de l’entreprise, a annoncé le groupe hier soir. Le montant du rachat n’a pas été divulgué. La cession devrait prendre plusieurs semaines, dans l’attente de l’aval des autorités de la concurrence. La structure sera intégrée à celle de CarRentals.com.

Spécialisée dans la location de voiture, Auto Escape a été lancée en 1999 par Roland Coupat, un Français qui revenait des Etats-Unis où il avait découvert le concept de courtier appliqué au car rental. La société se présente en effet comme un « broker » proposant un service de négociation pour trouver le meilleur tarif auprès des loueurs internationaux de voitures. Elle affirme couvrir 125 pays de destination, pour 44 000 points de vente, 450 partenaires et une flotte de plus d’un million de véhicules.

En 2007, Auto Escape s’introduit en bourse, mais le titre est touché par la crise économique dans les années suivantes. Montefiore en prendra le contrôle en levant ses options d’achat en mars 2009. Deux ans plus tard, Auto Escape rachète 100% de l’Allemand Car Del Mar, avant de quitter la bourse en lançant une offre publique de retrait l’an passé.

Crédit photo: Fotolia, banque d’images, vecteurs et videos libres de droits
Tags

Olivier Harmant

Journaliste chez FrenchWeb - DECODE.MEDIAPour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.

Un commentaire

  1. Attention ! Autoescape a licencié tout son son service client ! Impossible de les joindre en cas de probleme ! Licenciement économique, Ça ne sent pas très bon pour cette start up…

Réservation de voiture : Expedia rachète le Français Auto Escape
Le téléchargement de TikTok et WeChat interdit dès dimanche aux États-Unis
PayFit : une politique de télétravail faite de confiance et de mobilité géographique
Jeux vidéo: pourquoi l’avenir des consoles reste incertain
Apple poursuit sa conquête du marché indien avec l’ouverture de son premier magasin en ligne
Glwadys Le Moulnier : « La classe sociale détermine la difficulté avec laquelle on peut entreprendre »
Coronavirus, racisme, élections: comment Facebook veut calmer les échanges entre ses employés
Copy link