ActualitéBusinessTransport

Rio Tinto réalise la première livraison de minerai de fer par train autonome

Rio Tinto vient de franchir une étape importante pour son avenir. Le groupe minier a ainsi réalisé la première livraison de minerai de fer par un train autonome dans la région de Pilbara, en Australie-Occidentale.

Le train autonome, composé de trois locomotives, a transporté environ 28 000 tonnes de minerai de fer sur plus de 280 kilomètres, de l’exploitation minière de Rio Tinto situé à Tom Price jusqu’au port de Cape Lambert. Le trajet a été surveillé par des opérateurs basés au centre des opérations de Rio Tinto à Perth, à 1 500 kilomètres. Cette première livraison fait partie du programme AutoHaul pour lequel le groupe a reçu une approbation réglementaire en mai. Celui-devrait être achevé d’ici la fin de l’année et donner naissance selon le groupe « au premier réseau ferroviaire autonome longue distance du monde ».

Les passages à niveau publics ont été dotés de caméras de surveillance

Les locomotives transportant le logiciel AutoHaul sont équipées de caméras embarquées permettant de surveiller le trajet depuis le centre des opérations. De plus, l’entreprise explique que tous les passages à niveau publics sur le réseau sont équipés de caméras de vidéosurveillance et ont été mis aux normes de sécurité adéquats.

Source: Rio Tinto

Avec ces livraisons via train autonome, Rio Tinto espère dégager d’importants bénéfices en termes de sécurité et de productivité et optimiser la gestion du minerai de fer en permettant plus de flexibilité et en réduisant les goulots d’étranglement.

Une avancée qui représente aussi un changement important pour les collaborateurs du groupe, comme l’explique Ivan Vella, directeur général de Rio Tinto Iron Ore Rail, Port & Core Services.  « Nous travaillons en étroite collaboration avec les conducteurs durant cette période de transition, car nous préparons nos employés à de nouvelles méthodes de travail grâce à l’automatisation ».

Bouton retour en haut de la page
Rio Tinto réalise la première livraison de minerai de fer par train autonome
Suite au soutien de Bruno Lemaire et de l’Elysée, Christel Heydemann devrait être nommée à la direction d’Orange
Stéphane Richard pourrait rester en poste jusqu’à la nomination de Christel Heydemann à la tête d’Orange
Collect, la nouvelle startup BtoB d’Alex Delivet pour vous aider dans la gestion de documents
[Série A] Sastrify lève 15 millions de dollars auprès de FirstMark Capital
Gojob, la startup qui veut revaloriser le statut de l’interim grâce à l’IA
Elyze, le « Tinder » de la présidentielle ne conserve plus les données des utilisateurs